Bienvenue sur ecologie-pratique.org 29 nov. 2022 - 23:02


 21/08/2013 21:40  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Bonsoir, et félicitations, c'est vraiment du beau boulot !
Étanche en plus, super !

Pour l'anode, t'as surement raison de ne pas faire un nouveau trou, et tu peux tenter le fil de cuivre attaché quelque part, ça risque rien après tout et ce sera en contact électrique.

Vous pouvez allumer le rocket pendant que vous remplissez le ballon mais cela va pas vous chauffer beaucoup l'eau, le débit est trop rapide.
Et bien sur, l'eau ne chauffera pas si le rocket est éteint !
Cependant, dès le premier feu après la mise en eau, le thermosiphon se mettra en action tranquillement pour réchauffer le ballon.

Et bien sur, impatient comme je suis, à votre place, je mettrais tout ça en route dès que c'est prêt, pour voir ce que ça donne et certainement avoir le plaisir de prendre une première douche-rocket chaude !

Bonne soirée
Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 22/08/2013 17:52  

Status : hors ligne

Dorothée

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 24/10/2010
Réponses: 96
... mais c'est que la douche n'est toujours pas faite (c'est un messieur qui vient nous faire les enduits et ce sera pour la mi-septembre)!!! Du coup, on ne va mettre le ballon en eau, mais on va pas pouvoir profiter d'une première douche illico presto...
Du reste, j'ai compris le principe du thermosiphon, mais je ne parviens pas à résoudre l'énigme du remplissage en eau chaude si le ballon est déjà plein d'eau froide et qu'on ne tire pas d'eau... explique-moi !

Pour la suite des événements, voici :
le ballon est sur son support, avec le coude en eau qui doit se raccorder au cuivre... mettre le cuivre en place nous a donné du mal, beaucoup... et on doit avouer que quelques endroits ont été un brin plié mais rien qui ne soit réparable.
Bref, en images :
d'abord l'anode... c'est "fait maison" hein ?!
B

on espère que ça ira...
Et puis la suite, qui se passe de commentaire :
C

D

E

F

G

H

I


Comme on peut le voir aisément, le ballon est vraiment le plus haut possible - tant et si bien qu'il nous a fallu défaire du plafond afin que je puisse m'infiltrer pour pouvoir visser le raccord cuivre...! Ceci dit, ce n'est toujours pas fait : c'est le programme de demain (ce soir, on en avait plein les bottes) ! Nous restera aussi à connecter le groupe sécurité, l'arrivée d'eau froide et la sortie d'eau chaude...

Pour les serpentins, on a fait au mieux... il y a du jeu par moment, mais on se dit que ça fera l'affaire non ?!

Allez, une belle soirée à tous,
Vivement la douche !

Dorothée


 22/08/2013 19:28  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Bonsoir,

Pour ne pas reprendre toute mon explication sur le thermosiphon, je vais faire simple :

Le rocket chauffe l'eau de son serpentin
L'eau chaude est plus légère donc monte toute seule, prend sa place en haut du ballon et repousse l'eau froide en bas
L'eau froide en bas se retrouve poussée dans le rocket, puis chauffée à son tour...elle monte dans le ballon...
-> c'est la circulation naturelle en thermosiphon.

Re-regarde mon plan et ça devrait être plus clair.
Rocket chauffe-eau


Pour l'anode votre montage me plait bien ! attention cependant que le fil enroulé sur les trous de vis ne gène pas le joint caoutchouc de la trappe.

Comme vous êtes sur le point de monter le groupe sécurité : idem, regardez mon plan, le bas du serpentin du rocket doit arriver directement sur le ballon avec un Té, et le groupe sécu sera en dessous.

Pour le serpentin on fait au mieux mais je sais que ce n'est pas tellement facile.
Ensuite, le baril en chauffe se dilate de 1cm, ça nous arrange bien.


Ah un dernier truc : j'ai dit que le tube chaud doit avoir une pente montante constante, je me suis mal exprimé, la vérité c'est plutôt :
La pente du tube chaud doit être montante sur toute sa longueur.

Dans votre cas, cela veut dire que vous pouvez monter à la verticale à proche du haut du mur coté rocket, puis ensuite parcourir la distance dans le couloir avec une pente douce, tant qu'elle reste montante.

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 26/08/2013 08:17  

Status : hors ligne

Dorothée

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 24/10/2010
Réponses: 96
Bien sûr ! N'y étant pas encore, on avait oublié que le circuit était en vase clos et que lorsque l'eau chaude arrivait, l'eau froide était repoussée vers le serpentin...! Les nouilles !
En tout cas, voilà qui est plus clair pour nous. Xavier et Isabelle (qui sont en période "séchage" de leur rocket à Corps-nuds) se demandent s'il n'y a pas de risque de surchauffe de l'eau et comment faire si tel est le cas (moi, pour dire le vrai, je ne m'étais pas encore posée la question !)

Pour le reste, on avance, mais on n'a plus d'appareil photo pour le moment... et puis il me manquait quelques petites pièces de plomberie pour faire les raccords... du coup, j'avancerai notre reportage dans le courant de la semaine. Sachez qu'on a réussi à connecter le cuivre à son coude, en haut du ballon (moyennant quelques contorsions corporelles et quelques destructions du plafond ! facilement reconstructible au demeurant - heureusement !)

Quant au parcours du cuivre, on avait bien compris la montée sur toute la longueur... mais on a surtout fait comme on pouvait ! Dans l'idéal, j'imagine qu'il faudrait chauffer le cuivre pour mieux le mettre en forme, à défaut de savoir et pouvoir le souder ! On verra ce qu'on peut faire du point de vue esthétique... mais rien ne presse et puis, je suppose qu'on s'en accommode très bien ! Pour preuve, j'ai déjà cessé de le voir ! On s'habitue vite...
Pour monter à la verticale, il nous aurait fallu un raccord, donc : couper le cuivre... on a préféré éviter... ça minimise les risques de fuites...

Voilà tout pour aujourd'hui,
Des photos plus tard, sans doute agrémentées de l'expérience de la première chauffe... on croise les doigts !

Une belle journée à vous,
Dorothée.



 26/08/2013 09:37  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Bonjour à vous,

Pour la surchauffe, il faut faire attention:
C'est vrai que si on fait des feux pendant plusieurs jours sans jamais consommer d'eau chaude, ça va finir par bouillir.

En pratique, avec un ballon de 200l, vous allez probablement obtenir de l'eau autour de 50-70° quotidiennement, puis les douches et les vaisselles la feront redescendre pour le feu du lendemain.

En cas de forte surchauffe, la pression va monter dans le ballon et le groupe sécurité (que vous devez installer neuf) va faire soupape de sécurité et envoyer de l'eau à l'égout. Il ne devrait pas y avoir de tuyau percé, et c'est aussi pour ça que j'insistais sur l'utilisation du cuivre au lieu du PER.

Il faut apprendre à connaître son installation, et observer, vous apprendrez rapidement à modifier un peu la durée de votre feu en fonction de votre consommation.
L'idéal est de placer un thermomètre dans le deuxième trou de la résistance, et de surveiller pendant les premières semaines d'utilisation du feu.

Si un jour vous entendez un gloup gloup dans le serpentin du rocket, c'est signe qu'il faut soit arrêter le feu, soit consommer de l'eau chaude.
L'eau du serpentin commencera à bouillir bien avant qu'aucune surchauffe du ballon n'arrive.
Par ailleurs, il est difficile de dépasser les 75-80° car plus c'est chaud et plus le baril perd de la chaleur dans l'air ambiant. Ca régule un peu tout seul.

En bref : pas tellement d'inquiétude si on est vigilant.

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 29/08/2013 18:29  

Status : hors ligne

Dorothée

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 24/10/2010
Réponses: 96
Bon, nous avons enfin installé le raccord cuivre dans le coude vers le ballon :
L

mais, comme on peut le constater sur la photo : ça fuit au goutte à goutte ! pas uniquement la où on voit la petite goutte, mais aux 3 endroits possibles : traversée/coude ; coude/raccord et raccord/cuivre...On a un peu les boules... J'imagine qu'il faut refaire... car j'ai essayé en serrant davantage (peut-être même trop) et rien n'y fait : c'est sans doute un problème de filasse - trop ou pas assez...

Sinon, la mise en eau s'est bien passée : l'eau suit son chemin et ça ne fuit pas ailleurs:
K

J

Il faudra essayer avec le rocket en action et là, on vous aura tout dit !

Allez, on répare les fuites d'ici la fin de semaine et on fait un feu derrière, histoire de vous tenir au courant rapido !

Merci pour les infos sur les éventuels problèmes de surchauffe - en vrai, on ne se faisait pas de souci ! mais c'est mieux de savoir tout ça quand même !

Une belle soirée à tous,
Dorothée.

 29/08/2013 18:59  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Bravo !!!

ça fuit au goutte à goutte ! pas uniquement la où on voit la petite goutte, mais aux 3 endroits possibles : traversée/coude ; coude/raccord et raccord/cuivre...On a un peu les boules...


héhé t'as oublié un 4e endroit, ca pourrait fuir au niveau de la traversée, et la, la galère !
j'ai l'impression que ça manque un peu de filasse sur les 2 raccords.
Quand au raccord laiton sur tube cuivre, faut vraiment bien serrer, pas forcément évident vu l'accessibilité !

il me tarde de voir tout ça chauffer !!

a bientôt
Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 30/08/2013 19:56  

Status : hors ligne

Dorothée

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 24/10/2010
Réponses: 96
T'avais raison Cédric ! Il manquait simplement de la filasse... du coup, on a réussi à résorber les fuites à l'entrée et à la sortie du coude, mais, hélas ! on ne parvient pas encore à se débarrasser de celle au niveau de l'olive sur le cuivre... On a pourtant déjà bien serré, mais rien à faire... on serrera davantage demain... ceci dit, je trouve ça louche de devoir autant forcer...
De toutes manières, tu m'diras, on n'a pas beaucoup d'autres solutions hein !

On vous tient au courant... et on espère surtout se dépêtrer de tout ça au plus vite (le consuel passe mardi et on voudrait bien emménager dans les 10 jours...! tant pis si la douche n'est pas encore enduite, pourvu qu'on puisse au moins utiliser un peu d'eau chaude au robinet sans avoir à la faire bouillir sur le rocket !)

Allez, si t'as une piste, on est preneur...
et quoiqu'il en soit,
Une belle soirée à tous,
Dorothée.

Le fuseau horaire est CET. Il est maintenant 11:02 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire 

Construire sa yourte et son poêle de masse

Fabriquer sa yourte - Guide pratique de conception et de réalisation

Livre Fabriquer sa yourtePlus confortable qu’un tipi, une yourte est aussi plus facile à démonter, à transporter et à stocker. Dans ce guide pratique vous allez découvrir une yourte légère, un habitat simple et bon marché qui peut être réalisé par tous. Son montage ou son démontage ne prend pas plus de 15 minutes. La conception et les étapes de sa fabrication sont clairement expliquées pour vous permettre de réaliser votre projet en 7 jours. Ce livre est rédigé pour vous accompagner tout au long de la construction mais aussi lors de l'utilisation de votre futur habitat. Le choix de matériaux naturels pour l'armature, de matériaux recyclés pour la couverture et l'isolation, leurs mises en œuvre avec des outils simples, les règles de calcul pour toutes les dimensions, la conception d'un système électrique autonome et d'un chauffage sans oublier la réglementation sont les chapitres qui vont vous transformer en heureux propriétaire d'une yourte adaptée à vos besoins.

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves - Feux de bois et poêles de masse

Livre ROCKET STOVES Feux de bois et poele de masseLe poêle de masse rocket est un concept révolutionnaire de poêle à bois qui permet une combustion très propre et une utilisation efficiente de la chaleur produite. Il transforme presque tout le bois en chaleur, et peut stocker presque toute cette chaleur générée pour un confort optimum lorsque vous en avez besoin. Un poêle de masse Rocket peut être autoconstruit facilement même par des personnes peu expérimentées et dans tous les types d'habitats : maison en terre, en paille, en pierre, en bois, yourtes...

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves Révolution

Livre ROCKET STOVES REVOLUTIONDe nouveaux poêles se sont développés depuis quelques années sur la base du poêle rocket. Dans ce livre, qui est un complément au Rocket stoves - Feux de bois et poêle de masse écrit par le même auteur, vous découvrirez l'ondol, le poêle oxalys, le Rocket Batch Box, le DSR et le Rocket Batchblock. Réunies dans un même ouvrage, les présen;tations de ses différents modèles vous permettra de mûrir votre réflexion sur votre futur poêle de masse.

Acheter maintenant | Plus d'infos