Bienvenue sur ecologie-pratique.org 29 nov. 2022 - 21:45


 11/01/2015 21:23  

Status : hors ligne

Sibelius

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 18/01/2014
Réponses: 76
Bonjour

Je continue sur ce post car mon projet rejoint un peu ce sujet.

N’étant pas relier au nucléaire par choix personnel je suis autonome avec le soleil pour l'électricité. Mon rocket fonctionne j'ai prévu le serpentin de 22 pour chauffer mon eau chaude en hiver. Pour l'été je récupère les calories sous les panneaux solaire favorisant le rendement des panneaux en abaissant leur température.

Je viens de terminer mon isolation en botte de paille, il me reste encore la toiture a isoler. Le rez de chausser pas de souci ça chauffe bien mais au premier il va falloir que je trouver une solution pour chauffer un peu. J'avais penser à récupérer de l'air chaud au dessus du baril et de faire courir dans un conduit en bois vers les pièces à chauffer. Et puis les combles pour l'instant il n'y a que le pare pluie de 2cm en laine de bois rainure et languette pour le moment.

J'ai récupérer un ballon caléosol 300l avec deux serpentin plus une résistance nucléaire que je ne compte pas utiliser. Je vise le thermosiphon le ballon sera juste au dessus à l'étage. J'aimerai ajouter soit un radiateur soit un mur chauffant pour chauffer une sale de bain au nord et si c'est possible un deuxème entre deux chambre sous forme de mur chauffant (serpentin en cuivre ou pexalpex dans mur torchis)

Je ne suis pas plombier mais je me débrouille pour la fabrication ce qu'il me manque c'est la théorie et le savoir. Pour le système solaire j'ai trouver un régulateur qui fonctionne en 12v avec deux sonde et aussi une pompe qui accepte entre 12 et 24v. J'ai un peu de mal a concevoir un schéma car je ne sais pas quel est le matos minimum. Voici ma première ébauche de mon future système de chauffe eau.

Les commentaires bon conseils et autres sont bienvenue.





Schéma chauffe eau


 12/01/2015 13:11  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 153
bonjour!
j'arrive apres la bataille.du coup je sais pas si je suis dans le coup!
quel besoin en chauffage pour les chambres des enfants situées au nord?combien pour l'eau chaude sanitaire?et combien pour la piece ou se trouve le rocket?ça permettrai de dimensionner un peu tout ça.
Sibelius , meme question si le radiateur sur ton schema est le chauffage principal de la piece ou il se trouve.S'il s'agit d'un appoint , n'investis peut etre pas de grosses sommes , ça complexifie deja ton systeme de chauffage.
Ma chaudiere , elle ne peu marcher qu'en thermosiphon , vu qu'un radiateur de moteur n'est pas prevu pour supporter la pression.çe qui en restreind grandement les utilisations possibles...c'est le probleme avec des pieces de bric et de broc , on utilise pas les trucs recuperés dans le domaine pour lequel ils ont etés prevus , meme si ça s'en rapproche.de plus elle est testé et fonctionne avec une puissance de 3/4kw , mais avec genre 30kw , il y a forcement des choses qui changent , et la j'ai pas encore de retours de test.
quand a l'utilisation d'un rocket avec un circuit d'eau chaude pour les radiateurs dans une ou des pieces eloignées , vu qu'il faut un ballon tampon(pas celui de l'eau chaude sanitaire a priori mais un supplemetaire) pour stocker et restituer sur une plus longue periode , des vannes , un circulateur , un vase d'expansion ,des fois je me demande s'il n'est pas plus simple de repartir la chaleur via l'air(debit adapté aux besoins).



 12/01/2015 14:50  

Status : hors ligne

Sibelius

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 18/01/2014
Réponses: 76

Oui tu as certainement raison Sim !
L'air chaud au dessus du baril me semble un peu plus simple à récupérer par un système de tuyau et un petit ventilateur 12v d'ordinateur par exemple c'était ma première idée.

Néanmoins j'aimerai quand même chauffer mon eau sanitaire avec le rocket. On va dire que le radiateur serai plus comme une petit décharge il fonctionnerai uniquement quand le rocket serait en fonction et après que l'eau du ballon ait atteint une certaine température. Je me demande encore comment faire fonctionner tout ça ensemble. Soit un simple robinet sur le circuit d'arrivé du rocket vers le radiateur sorte de 3 voie ou carrément une vanne thermostatique qui s’ouvrirait toute seul lorsque la température atteindrai un certain degré du coup ça permettrai de faire une sorte de sécurité en cas de surchauffe mais par contre si cette température n'est pas atteinte le radiateur ne sera jamais mit en route. Il y a aussi la possibilité du robinet de radiateur thermostatique qui laisse passer l'eau tant que la pièce n'a pas atteint la bonne température.

Il y a plusieurs possibilités, j'aimerai si possible me passer d'électronique et de pompe pour l’hiver avec le rocket. Je ne sais pas si mon système tiendrai la route ou si c'est du délire de plombier fou!

 12/01/2015 15:19  

Anonyme: homer

Bonjour

Si tu mets une vanne thermostatique comme sur ton schéma cela ne marchera pas: tu vas récupérer des calories sur ton rocket donc ton eau va être très chaude et directement la vanne va basculer. Il faudrait que tu la mette sur le retour: au démarrage le ballon pompe toutes les calories du poêle et il ressort une eau "froide", plus ton ballon emmagasine de calories moins il en pompe à ton eau, ce qui fait que progressivement ton eau de retour monte en température, une fois que la bonne température est atteinte ta vanne s'ouvre et tu envoies le surplus de calories dans le radiateur. Par contre tu continue malgré tout de chauffer ton ballon puisque tu passes en premier dedans.

Du coup la vanne 3 voies manuelle serait peut-être pas mal: çà t'oblige juste à rester à coté du poêle quand çà chauffe et tourner la vanne au bon moment (et ne pas oublier de la refermer à la fin). Mais il te faudra quand même un thermomètre quelque part pour savoir quand tourner la vanne.

Çà se sont les solutions manuelles, après tu as d'autres possibilités avec régulation, vanne 3 voies motorisée.... Mais bon comme tu souhaite te passer d'électronique je ne m'étends pas sur le sujet.

Par contre ton radiateur est à l'étage? Il vaudrait mieux pour le thermosiphon. Sinon c'est circulateur obligatoire!!!!

Bon courage

 12/01/2015 16:32  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 153
il faut dimensionner alors ton radiateur pour qu'il puisse evacuer le surplus de chaleur.
mais avant quelle est la taille de l'echangeur dans ton ballon?s'il est petit , et que l'echangeur sur le rocket est grand , l'echangeur dans le ballon va fonctionner a sa "pleine puissance" et c'est le radiateur qui evacuera le surplus pour ne pas avoir l'eau qui bou(t) dans le circuit.
si c'est l'inverse(grand echangeur dans ballon et plus petit sur le rocket) la temperature dans le circuit augmentera au fur et a mesure que ton ballon se charge et le radiateur pour evacuer le surplus de chaleur pour que ça ne bouille pas ne sera utile qu'en fin de chauffe du ballon.
quand je parle de "petit" et "grand" echangeurs ,ça prend en compte le differentiel de t° entre les deux sources. pour une meme puissance transferée , il faut plus de surface d'echange si la difference de temperature est faible(entre circuit et ballon) et moins si la difference de temperature est elevée(entre circuit et fut du rocket).
entre un ballon solaire qui est prevu pour chauffer pendant environ 6 heure le volume d'eau , et par exemple mon ballon qui est prevu pour chauffer l'eau en 4 a 6 fois moins de temps , la surface d'echange dans ceux ci varie enormement.

 12/01/2015 16:37  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 153
Quote by: sim

il faut dimensionner alors ton radiateur pour qu'il puisse evacuer le surplus de chaleur.
mais avant quelle est la taille de l'echangeur dans ton ballon?s'il est petit , et que l'echangeur sur le rocket est grand , l'echangeur dans le ballon va fonctionner a sa "pleine puissance" et c'est le radiateur qui evacuera le surplus pour ne pas avoir l'eau qui bou(t) dans le circuit.
si c'est l'inverse(grand echangeur dans ballon et plus petit sur le rocket) la temperature dans le circuit augmentera au fur et a mesure que ton ballon se charge et le radiateur pour evacuer le surplus de chaleur pour que ça ne bouille pas ne sera utile qu'en fin de chauffe du ballon.
quand je parle de "petit" et "grand" echangeurs ,ça prend en compte le differentiel de t° entre les deux sources. pour une meme puissance transferée , il faut plus de surface d'echange si la difference de temperature est faible(entre circuit et ballon) et moins si la difference de temperature est elevée(entre circuit et fut du rocket).
entre un ballon solaire qui est prevu pour chauffer pendant environ 6 heure le volume d'eau , et par exemple mon ballon qui est prevu pour chauffer l'eau en 4 a 6 fois moins de temps , la surface d'echange dans ceux ci varie enormement.


apres , je ne sais pas comment Ceddz (et les autres personnes qui chauffent l'ecs avec le rocket)gere le surplus de chaleur dans le circuit une fois que le ballon est chaud , mais ils ont surement deja la solution , et ce n'est peut etre pas la peine d'en inventer une autre?
mince j'ai fait "citer" au lieu d'editer...

 12/01/2015 21:10  

Status : hors ligne

Sibelius

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 18/01/2014
Réponses: 76

Merci homer et sim pour votre aide. Petit a petit je comprend mieux toutes les subtilités des échanges thermique. Je ne connais pas la surface de l'échangeur du ballon mais je connais celle du rocket 13 fois le tour du fut. Je vais voir si je retrouve la notice du ballon.

 12/01/2015 21:50  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Coucou à vous,

Le rocket ne surchauffe jamais mon ballon d'eau chaude, c'est à dire les 200 litres concernés.
Tout au plus, en journée ensoleillée, et en faisant tourner le rocket assez longtemps et sans tirer d'eau chaude, j'arrive à 70 et rarement 80° dans le ballon. C'est bien chaud, mais pas assez pour mettre l'installation en danger, un délestage n'est donc pas nécessaire et vous faites bien de parler de surplus.

Pour profiter au mieux de ce surplus, j'utilise un plancher chauffant pour diffuser la chaleur du rocket dès que le ballon a atteint 65.
Ce n'est pas indispensable, mais me permet d'avoir régulièrement la montée à 65 qui est bactéricide (légionelle etc..) tout en permettant ensuite de chauffer les pièces éloignées du rocket.

Un deuxième ballon tampon pourrait être utilisé mais c'est un surcout et cela complique l'installation.
J'estime que la masse du plancher chauffant de plusieurs tonnes de béton de chaux suffit à s'autoréguler. aucun risque de surchauffe avec un feu de 2-3 heures et un échangeur de 3kw dans le rocket !
Ce qui est le plus surprenant c'est qu'en surface du sol on ne sent pas la chaleur, il doit stabiliser autour de 20°, parfait pour tempérer agréablement la pièce sans avoir de sensation de jambes lourdes.
On peut avoir le même principe avec des radiateurs a eau à accumulation avec une grande surface d'échange avec l'air ambiant.

En tout cas Sibélius, tu es sur la bonne voie en cherchant à bannir tout système "electro-nucléaire" pour faire fonctionner ton installation.

Cedric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

Le fuseau horaire est CET. Il est maintenant 09:45 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire 

Construire sa yourte et son poêle de masse

Fabriquer sa yourte - Guide pratique de conception et de réalisation

Livre Fabriquer sa yourtePlus confortable qu’un tipi, une yourte est aussi plus facile à démonter, à transporter et à stocker. Dans ce guide pratique vous allez découvrir une yourte légère, un habitat simple et bon marché qui peut être réalisé par tous. Son montage ou son démontage ne prend pas plus de 15 minutes. La conception et les étapes de sa fabrication sont clairement expliquées pour vous permettre de réaliser votre projet en 7 jours. Ce livre est rédigé pour vous accompagner tout au long de la construction mais aussi lors de l'utilisation de votre futur habitat. Le choix de matériaux naturels pour l'armature, de matériaux recyclés pour la couverture et l'isolation, leurs mises en œuvre avec des outils simples, les règles de calcul pour toutes les dimensions, la conception d'un système électrique autonome et d'un chauffage sans oublier la réglementation sont les chapitres qui vont vous transformer en heureux propriétaire d'une yourte adaptée à vos besoins.

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves - Feux de bois et poêles de masse

Livre ROCKET STOVES Feux de bois et poele de masseLe poêle de masse rocket est un concept révolutionnaire de poêle à bois qui permet une combustion très propre et une utilisation efficiente de la chaleur produite. Il transforme presque tout le bois en chaleur, et peut stocker presque toute cette chaleur générée pour un confort optimum lorsque vous en avez besoin. Un poêle de masse Rocket peut être autoconstruit facilement même par des personnes peu expérimentées et dans tous les types d'habitats : maison en terre, en paille, en pierre, en bois, yourtes...

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves Révolution

Livre ROCKET STOVES REVOLUTIONDe nouveaux poêles se sont développés depuis quelques années sur la base du poêle rocket. Dans ce livre, qui est un complément au Rocket stoves - Feux de bois et poêle de masse écrit par le même auteur, vous découvrirez l'ondol, le poêle oxalys, le Rocket Batch Box, le DSR et le Rocket Batchblock. Réunies dans un même ouvrage, les présen;tations de ses différents modèles vous permettra de mûrir votre réflexion sur votre futur poêle de masse.

Acheter maintenant | Plus d'infos