Bienvenue sur ecologie-pratique.org 29 nov. 2022 - 22:15


 13/12/2014 21:46  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
La suite, avec encore quelques enfumages, alors je me décide à installer une cheminée verticale peut être provisoire.
Je mets de coté pour l'instant l'idée du tube enterré dans la serre, déjà parce que je n'ai pas assez de tube, et comme le rocket ne rockette pas encore comme il faut, je préfère ne pas trop en rajouter. Il a 8 mètres de tubes dans la masse mouillé et enterré dans la dalle, c'est déjà bien.

Les 4 mètres dont je dispose sont des tubes de 160 en acier aluminé, récup déchetterie y'a un moment.
J'installe aussi un té en bas de fondation, pente descendante pour que les condensats sortent par le bouchon qui fuit légèrement.
Alors pour connecter un tube de 160 sur un tube de 200, y'a pas 50 solutions: soit on achète un adaptateur à 20€, soit on le fabrique !
J'ai utilisé une cisaille à métal dont j'ai desserré l'écrou afin qu'elle ne coupe pas mais plie le tube. En faisant des petits plis tout autour, j'arrive à réduire proche de 160, mécaniquement c'est costaud. Le scotch alu magique finit le boulot proprement ! Bon j'ai rien inventé, ce type de pince existe déjà, et permet plein de trucs sympas comme emboiter deux tubes mâles l'un dans l'autre ;)

Ensuite je monte verticalement tranquille, ça devrait m'assurer le deuxième tirage

Alors le coté magique du rocket c'est qu'on peut "physiquement" s'accorder quelques libertés sur la sécurité au feu de l'échappement : mon tube traverse directement la bâche plastique !!!
Par contre, Ne faites pas ça chez vous, c'est légalement interdit, et votre responsabilité sera engagée en cas de pépin...
J'installe un chapeau de chaudière en alu récupéré lui aussi, pas la bonne taille mais en force tout rentre !

Bon je suis pas complètement suicidaire non plus. Je sais que la bâche PP a une garantie structurelle jusqu'a 80°C. J'ai installé un thermomètre à mi hauteur, juste au dessus de la tête, et je surveille. Si ça dépasse 50-60° j'installerai un vrai chevêtre avec une plaque en zinc et l'étanchéité qui va bien.
C'est un thermomètre à viande détourné de son usage, c'est assez jouissif pour un végétarien ;)
Son aiguille-sonde fait 10 cm de long, avec un petit trou de 4mm dans le tube il s'enfile facilement et tient tout seul. C'est plus fiable qu'un thermomètre magnétique.

Je suis assez confiant, et ce thermomètre m'amène à 2 réflexions :
-Si jamais j'atteins 80° avec une banquette aussi massive, c'est que le rocket aura tourné beaucoup trop longtemps, c'est peu probable, vu que sur mes autres rockets je sors plutôt vers 40-50° même après 3 heures de feu.
-Pour l'instant la température oscille entre 25 et 30°, c'est révélateur du mauvais fonctionnement. En ce moment il fait en moyenne 10° dehors, la différence n'est pas assez grande pour que le tirage s'amorce correctement. Le rocket pousse comme il peut, les fumées sont très froides, chargées d'eau et ne montent pas, donc pas de tirage secondaire, le rocket n'a pas d'assistance et il refoule régulièrement par le foyer... Il faut parvenir à le faire sécher suffisamment pour passer ce palier où la température sera stabilisée plus haut dans la banquette. Pour ça pas de secret, il faut insister, faire du feu, s'enfumer, mettre un couvercle, charger du bois dans le tunnel, ou n'importe quelle astuce qui peut aider...
J'ai mesuré dans le cendrier de descente, la fumée attaque la banquette à 100° quand il commence à grogner un peu, c'est encore très loin des 250° que j'ai pu constater sur d'autres.

Bilan, c'est nettement mieux avec cette cheminée, beaucoup moins d'enfumage, mais c'est pas encore la fête du rocket...


Pendant ce temps, je continue à couler la dalle isolante terre-paille (de seigle). qui ne sèche pas vite elle non plus !


A suivre...
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 14/12/2014 10:53  

Anonyme: lil123

Quote by: lil123

Je suis particulièrement intéressé par la production de vapeur pour le hammam car j'envisageais de m'en bricoler un et je ne savais pas trop comment faire.




Quote by: ceddz

[...]Le plus simple à mon idée serait de placer un cercle en cuivre sur le dessus du baril, ou un "U" dans le trou du deuxième bouchon. Ce tube serait alimenté par l'eau froide du réseau à travers un robinet qui me permettra de faire un réglage pour ne laisser passer qu'un faible filet d'eau.
[...]un litre d'eau liquide génère 1200litres (1.2m3) de vapeur ! La pièce sera rapidement remplie je pense.
La sortie du tube descendra jusque près du sol et débouchera sur une buse type "spray" , genre arroseur de jardin ou une buse d'incendie qu'on colle habituellement au plafond....
[...]



Parfait merci, je pense que j'ai compris le principe. Du coup je suis pressé de me lancer ;)

 14/12/2014 11:01  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Héhé moi aussi il me tarde d'en arriver la !
J'oubliais de préciser : il faudra utiliser un tube super fin en contact avec le baril pour assurer un bon débit de vapeur continu.

J'ai pensé à une autre solution : un bac d'eau (casserole ou autre) avec un trou en bas, accrochée au mur à coté du baril puis un tube qui passe sur le baril et remonte pour former un U jusqu’à la hauteur de la casserole au moins. C'est le principe des vases communicants : le niveau d'eau dans la casserole et de la remontée seront toujours les même et la vapeur devrait avoir plus de facilité à sortir par le petit tube puisqu'il est plus chaud.
C'est plus simple que d'installer plomberie et robinets et le gros avantage est de pouvoir utiliser des huiles essentielles qui vont se vaporiser dans la pièce en même temps que la vapeur.

Ce sera assurément la méthode de mon premier test !

Cédric

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 14/12/2014 11:08  

Anonyme: lil123

Quote by: ceddz

Héhé moi aussi il me tarde d'en arriver la !
J'oubliais de préciser : il faudra utiliser un tube super fin en contact avec le baril pour assurer un bon débit de vapeur continu.



J'ai plusieurs radiateurs de frigo que j'ai récupéré dans l'idée d'en faire des panneaux solaires, peut-être que c'est assez fin pour l'utiliser avec le rocket du hammam. Je suppose qu'il faut bien calculer la longueur pour éviter que ça "crachotte" si le changement d'état se fait trop loin de la sortie du tube: un débit de vapeur continu c'est quand même plus propre ;)

Quote by: ceddz

J'ai pensé à une autre solution : un bac d'eau (casserole ou autre) avec un trou en bas, accrochée au mur à coté du baril puis un tube qui passe sur le baril et remonte pour former un U jusqu’à la hauteur de la casserole au moins. C'est le principe des vases communicants : le niveau d'eau dans la casserole et de la remontée seront toujours les même et la vapeur devrait avoir plus de facilité à sortir par le petit tube puisqu'il est plus chaud.
C'est plus simple que d'installer plomberie et robinets et le gros avantage est de pouvoir utiliser des huiles essentielles qui vont se vaporiser dans la pièce en même temps que la vapeur.

Ce sera assurément la méthode de mon premier test !
Cédric



Vivement le retours d'expérience :)

 14/12/2014 11:18  

Status : hors ligne

jc12

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 16/03/2013
Réponses: 77
Salut ceddz,

Je suis tes aventures avec beaucoup d'intérêt et je suis ta logique qui est d'augmenter le tirage. De mon côté, le seul rocket que j'ai vu pour de vrai tirait comme un monstre même sans être allumé. C'était assez exceptionnel, même pour Daan qui nous faisait partager son expérience.

Est-ce que le fait d'avoir un grand foyer de chargement n'y est pas pour quelque chose dans le refoulement ? La question est de voir les risques qu'on prend en s'éloignant des bons principes, à savoir déjà le respect des proportions.Attention, c'est une question de bleu, pas d'un donneur de leçons !

Ma réflexion serait de commencer par un foyer normal à chargement vertical où on peut facilement régler le débit d'air, faire tourner le rocket jusqu'à ce qu'il sèche, puis démonter la partie chargement pour y adapter ce qu'on veut en plus large.

On a assez peu de retour d'expériences sur les foyers de chargement façon insert. On sait que ça marche, mais qui dit que les débuts ne sont pas laborieux avec enfumage garanti ?

Sur ce, bon courage pour la suite et tiens nous au courant...

JC

 14/12/2014 21:45  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Salut Jc,
Oui un rocket ça tire même éteint, et un insert ou une cheminée ouvertes tirent encore plus ! C'est la cheminée de maison qui fait cet effet.

Bien sur mon grand foyer n'arrange pas les soucis du démarrage mais j'ai anticipé : j'ai calé deux briques sur les cotés du grand foyer afin qu'il retrouve une dimension normale. Tu vois, pas besoin de monter petit pour faire sécher puis démonter pour faire plus grand !
C'est aussi pour ça que je parle pas trop du grand foyer pour ce rocket car le refoulement ne vient pas de la, du moins pas pour l'instant...
Ce n'est que le deuxième grand foyer que je réalise. Dans ma maison, ou mon rocket a un an de séchage, ça marche super bien, il ne s'étouffe pas et ne refoule pas, mais il faut faire attention à ne pas laisser le couvercle grand ouvert. Pour ne pas avoir de souci il doit être fermé au moins à moitié, ou mieux : complètement si la longueur des bois le permet. Sur le rocket-grange dont je parle dans ce post, il faudra attendre qu'il sèche un peu plus pour valider voire généraliser cette solution.

Aujourd'hui j'ai fait un pic de température de fumée à 40° en cheminée, c'est pas resté longtemps mais à ce moment là il commençait à ronfler un peu plus fort ! c'est en bonne voie :)

A suivre
Cédric

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 17/12/2014 16:58  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
La suite
Tout d'abord merci à Pascal sur son post à propos de la pince à gauffrer !http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3503

Pince à restreindre les tuyaux


Un grand foyer ...... réduit pour le séchage !

Bon ça refoulait toujours un peu trop à mon gout, alors après le post de JC, j'ai enlevé mes briques posées à l'arrache dans le foyer pour en réduire son volume et j'ai maçonné une colonne proprement sur un coté.
C'est provisoire, pour les premiers mois d'usage, le temps que tout sèche bien et que le rocket prenne sa vitesse de croisière. Le démontage prendra deux secondes car les briques sont juste posées les unes sur les autres et collées à l'argile.
C'est sur le côté droit du foyer :





Et ça change tout, je n'ai presque plus aucun retour de fumée, même en laissant le conduit ouvert sur le dessus.
Faut quand même rester vigilant, mais c'est vraiment le jour et la nuit par rapport à avant.
Côté calcul, mon tunnel a une section de 305 cm², le conduit de chargement large faisait 540cm² et avec la réduction je descend à 420cm².
Autrement dit, un rocket normal pourra probablement avoir un foyer d'une section 30% supérieure à celle du tunnel sans problème. C'est encore un peu tôt pour en tirer une règle générale mais je suis assez confiant sur le fait qu'on peut agrandir sans tout compromettre.

Côté température, ça a bien boosté. Certes, les feux quotidiens depuis 2 semaines aident bien au séchage, mais j'ai continué à rajouter beaucoup de bauge en même temps, alors c'est encore plein d'eau.
La cheminée extérieure fait bien son boulot aussi. Les fumées frôlent maintenant les 60° et comme j'ai pas envie de faire un chevêtre pour l'instant, j'ai mesuré la température du tube qui est à 45° à mi-hauteur. Y'a de la marge avant de faire fondre ma bâche !



Cette nouvelle mesure de température m'amène à une nouvelle réflexion : ce rocket est encore bien froid et humide, et la fumée sort déjà à 60° ce qui me paraît beaucoup. A combien sera la température une fois tout bien sec ? 80 - 100° peut-être ? ce serait beaucoup trop pour ma bâche bien sur, mais surtout cela me laisse une bonne marge de manoeuvre pour ajouter du tube dans le sol de ma serre, c'est une bonne nouvelle. Mais avant, je raccorderai le circuit d'eau pour voir combien l'eau pompe de calories. Je reviens de la déchetterie, toujours pas de cumulus. Je pense aller voir le plombier du village avec une bouteille de vin, j'aurai surement plus de succès ;)

En attendant, j'ai une super nouvelle CA ROCKETTE !!!! et je n'ai plus de fumée visible en cheminée ;)
A suivre
Cédric

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 21/12/2014 14:17  

Status : hors ligne

jc12

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 16/03/2013
Réponses: 77
Cédric, je m'étouffe et je tousse. J'avais pourtant dit : "Attention, c'est une question de bleu, pas d'un donneur de leçons !"

Ce qui pose question à présent, c'est la production d'eau chaude. Tu avais fait un calcul qui me semblait pas mal avec pour résultat environ 3 kW sur ton rocket à la maison, il me semble. Comment soutirer plus ? Si tu y arrives, tu pourras faire un calcul sur la base d'une température d'évacuation similaire. Tu es à combien chez toi ? 30 ou 40° C ?

Je me demande comment tu vas t'y prendre pour capter des calories pour chauffer l'eau. Je pense que le tube en cuivre classique autour du fût a ses limites. Ceci dit, je n'ai pas de réponse à la question sur le plan pratique...

A te lire :D

Le fuseau horaire est CET. Il est maintenant 10:15 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire 

Construire sa yourte et son poêle de masse

Fabriquer sa yourte - Guide pratique de conception et de réalisation

Livre Fabriquer sa yourtePlus confortable qu’un tipi, une yourte est aussi plus facile à démonter, à transporter et à stocker. Dans ce guide pratique vous allez découvrir une yourte légère, un habitat simple et bon marché qui peut être réalisé par tous. Son montage ou son démontage ne prend pas plus de 15 minutes. La conception et les étapes de sa fabrication sont clairement expliquées pour vous permettre de réaliser votre projet en 7 jours. Ce livre est rédigé pour vous accompagner tout au long de la construction mais aussi lors de l'utilisation de votre futur habitat. Le choix de matériaux naturels pour l'armature, de matériaux recyclés pour la couverture et l'isolation, leurs mises en œuvre avec des outils simples, les règles de calcul pour toutes les dimensions, la conception d'un système électrique autonome et d'un chauffage sans oublier la réglementation sont les chapitres qui vont vous transformer en heureux propriétaire d'une yourte adaptée à vos besoins.

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves - Feux de bois et poêles de masse

Livre ROCKET STOVES Feux de bois et poele de masseLe poêle de masse rocket est un concept révolutionnaire de poêle à bois qui permet une combustion très propre et une utilisation efficiente de la chaleur produite. Il transforme presque tout le bois en chaleur, et peut stocker presque toute cette chaleur générée pour un confort optimum lorsque vous en avez besoin. Un poêle de masse Rocket peut être autoconstruit facilement même par des personnes peu expérimentées et dans tous les types d'habitats : maison en terre, en paille, en pierre, en bois, yourtes...

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves Révolution

Livre ROCKET STOVES REVOLUTIONDe nouveaux poêles se sont développés depuis quelques années sur la base du poêle rocket. Dans ce livre, qui est un complément au Rocket stoves - Feux de bois et poêle de masse écrit par le même auteur, vous découvrirez l'ondol, le poêle oxalys, le Rocket Batch Box, le DSR et le Rocket Batchblock. Réunies dans un même ouvrage, les présen;tations de ses différents modèles vous permettra de mûrir votre réflexion sur votre futur poêle de masse.

Acheter maintenant | Plus d'infos