Bienvenue sur ecologie-pratique.org 25 févr. 2024 - 12:59


 14/07/2014 08:38  

Status : hors ligne

Baptiste

Utilisateur

Germes
Enregistré: 20/01/2013
Réponses: 20
Localisation:Ardeche / Burkina / Maroc
Bonjour tout le monde. C est toujours un plaisir de vous lire. Encore merci et bravo pour ce site et vos contributions. Je vient de rentré du Burkina et il je me remet à fond sur notre chantier. J ai put tester notre rocket en brique de recupe et avec ses 11 mètre 50 de banc: il marche du feu de dieux!. En sortie de cheminee je suis à moin de 80 denrée. Par contre on a pas encore put apressier si il chauffé suffisamment vus qu'on a pas encore les murs!!!... enfin tout ça pour dire que la prochaine étape c est l eau chaude et que je vous ambeterai sûrement avec mes question d ici peu de temps. Au plaisir.

 18/07/2014 08:17  

Anonyme: Cyril Torres

Bonjour à tous et merci pour vos contributions!

Pauline, Cyril et Moïse...

Nous serions très heureux de rencontrer des personnes autour du Rocket... notamment concernant le chauffe-eau d'hiver, comme vous l'avez partagé avec beaucoup de précision sur ce forum passionnant!

Nous sommes dans le Gard, avec un projet d'autoconstruction de maison paille, bois, 3 charpentes réciproques, toiture végétalisée... Rocket Stove!

Au plaisir de contribuer, de vous lire (et vous relire!) et de vous rencontrer!

Pauline & Co

 20/07/2014 19:40  

Anonyme: lil123

Bonjour,

Je m'excuse pour le délai de réponse et je vous remercie vraiment beaucoup pour vos messages.

Je dois maintenant trouver le temps de concevoir mon système pour ensuite venir ici proposer une version détaillée à vos critiques constructives.

A bientôt

 30/08/2014 11:26  

Status : hors ligne

Baptiste

Utilisateur

Germes
Enregistré: 20/01/2013
Réponses: 20
Localisation:Ardeche / Burkina / Maroc
Bonjour à tous.
Ça y est on à des murs!...
merci à Hélène et tout ceux qui sont passé nous filer un coup de main cette été. On avait qu un mois et demis pour finir l essentiel et déménager. On aurais jamais réussi tout seul!!!

J ai donc imprimé et relue plusieurs fois les 40 page de cette discussion... Mais j ai pas encore tout compris.

On souhaite donc faire de l'eau chaude avec notre rocket et un chauffe eau solaire. Comme on a pas besoin de la résistance du ballon, on peut récupérer des cumulus qui marche plus du moment qu il ne fuit pas... C'est ça?

L'idée des 2 cumulus de 100 litres en série avec le premier branché sur le solaire et le deuxième sur le rocket me semble bien pour nous mais je me demande si le rocket chauffera les deux cumulus? Auquel cas c'est super par ce que c'est aussi une solution pour réduire la hauteur des cumulus pour les installation sous plafond bas.

J ai rien compris à l'histoire de l'anode??? Je voie pas a quoi elle sert...

Comme Dorothée je n n'ai pas trouvé de schéma de panneau solaire chauffant avec du glycol et je voie pas bien comme faire passer mon glycol dans un circuit fermer à l'intérieur de mon cumulus... Si ça me prend trop le choux, je ferait un truc simple sans glycol et une purge... Mais bon...

En lisan les retours d'expérience de Cédric il semble qu'on est loin de risquer la surchauffe... Même avec 13 tours de cuivre... Du coup peut être en mettre encore plus?... On est quand même 5 à la maison...

Pour pauline et co et ceux que ça dit: on est en ardeche et on s attaque à l'eau chaude ce mois de septembre. Vous êtes les bienvenu.

A tout. Bientôt



 30/08/2014 15:56  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 640
Localisation:Taller, Landes
Salut Baptiste, content de voir une nouvelle réalisation !

Chauffer 2 cumulus sur 2 circuits différents c'est une bonne idée, il faut pour les relier en série :
-Le chauffe eau dédié au solaire avec un échangeur sur le premier (ou les deux),
-Le rocket en direct (ou avec échangeur) sur le second seulement.
Ainsi, le rocket fait l'appoint partiel des calories qui manquent par faible soleil.

Dans mon cas, pas de surchauffe en effet. J'ai un seul ballon de 500 litres et le rocket est relié à un échangeur sur la partie haute du ballon seulement soit environs 200 litres.
Mais attention j'ai aussi le plancher chauffant qui se met en route quand l'eau du ballon dépasse 60°, alors si je le déconnectais et qu'on insistais sur le feu, y'aurait peut être moyen de faire cocotte minute quand même ! (mais heureusement y'a des sécu de surpression comme le groupe sécurité qui "fuit" volontairement à 7 bars)

Petit retour d'expérience approximatif : 2 heures de feu augmentent 200 litres d'eau de +20°c.
Pour tes 100 litres y'a des chances qui tu prennes +40° (moins quelques pertes supplémentaires).

Je ne pense pas que plus de 13 tours vont faire un changement radical, ça occupe déjà une bonne partie du baril.
Par contre, ce qui fera une grosse différence c'est de bien plaquer le tube au baril (pas forcément facile, mais en bataillant on y arrive, voir mon reportage sur le remontage) ET de savoir que la partie la plus chaude se situe sur le haut du baril. C'est donc plus efficace quand le cuivre va jusqu'en haut. (ça marche aussi en dessous, mais donne un peu moins de chaleur).

L'anode, qu'on appelle sacrificielle, c'est une barre en métal (magnésium) qui est vissée dans la trappe du cumulus. Le magnésium s'oxyde plus facilement que l'acier, alors cette pièce sert à se faire bouffer et à laisser la cuve tranquille pour éviter les trous !

Voila un petit reportage pour la fabrication des panneaux solaires et du ballon échangeur :
Ici beaucoup de cuivre à acheter (cher) et à savoir souder sans fuite. Ensuite son ballon échangeur utilise du glycol dans la cuve sans pression (à l'air libre), seul le circuit d'eau utile (sous pression domestique) passe par un serpentin de cuivre qui baigne dans la cuve et récupère les calories.
Lire pour plus de détails :
http://www.apper-solaire.org/Pages/Experiences/Trillaud%20Christian%2069/1000%20W%20par%20m2%20pourquoi%20s%20en%20priver/index.htm
Cependant attention au travail que cela représente et au cout des matériaux. Par exemple, un panneau plan (pas à tubes made in china hein) de 2m² de facture européenne vaut dans les 300€ en neuf, à mon avis ça vaut pas trop le coup de s’embêter (à part le plaisir de le faire soi-même bien sur).

Dans cet autre exemple, il utilise la trappe de la résistance du cumulus, y fait 2 trous pour y visser deux raccords tubes traversants et il a fabriqué un serpentin de cuivre qui est plongé dans la cuve. L'étanchéité ne doit pas être trop compliquée à réaliser en étant un peu soigneux.
http://chauffe-eau-solaire.over-blog.com/article-28709826.html

Autre option 100% récup, c'est un radiateur plat de chauffage central, peint en noir (peinture pot d'échappement), baie vitrée de récup et cadre fait en bois récupéré sur des palettes par exemple. Ainsi c'est du mini-budget !

Dans tous les cas, si les panneaux sont plus hauts que le bas du cumulus, il faudra une pompe de circulation pour forcer l'eau chaude (glycol) à descendre, avec une sonde de température et la contrainte de dépendre de l'électricité. Et même si quelques dizaines de watts c'est pas grand chose niveau conso cela peut devenir assez génant en cas de coupure
Sinon l'idéal c'est le thermosiphon, avec les panneaux au sol ou à mi hauteur de la maison et le ballon au grenier par exemple. Ainsi l'eau chaude (glycol) monte toute seule.

J'aime beaucoup l'idée de ta maison dans un tunnel agricole ! Et ça m'a l'air bien beau à l'intérieur. As-tu un lien ou je pourrai en voir plus ?

A bientôt
Cédric

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 30/08/2014 22:57  

Status : hors ligne

Baptiste

Utilisateur

Germes
Enregistré: 20/01/2013
Réponses: 20
Localisation:Ardeche / Burkina / Maroc
Merci Cédric pour la réponse. On optera donc soit pour l achat d un panneau à 300 euros, soit pour les tuyaux et la purge pour l'hiver, soit pour le radiateur de récup... Mais la j'ai pas encore tout compris: c,est l'eau ou le glycol qui doit couler dans le radiateur? Et si c'est le glycol l'échange thermique avec l'eau il se passe comment? Et si c'est l'eau, pourquoi elle ne gèle pas? L'autre question est qu avec de l'eau dans les tuyaux je peu avoir un bon rendement mais je me dit que dans tout les cas il doit falloir pas mal de surfasse... Donc plusieurs radiateur ou plusieurs panneaux à 300 €.
Pour les photos de notre tunnel habitable, je posterai bientôt un album. On a bien triper et toucher un peu à tout, j'ai adorer travailler la terre du jardin ! même notre rocket et jointé à la terre entre des vielle brique et pour l'instant c'a tient bien! J,ai était moins pote avec la chaux par ce qu'elle colle pas bien au botte de paille et qu'on peu pas les travailler à main nue, le mélange une dose de chaux pour 3 de terre c'est génial pour les enduits et mon grand kif c'est la terre paille dans les coins compliqués du genre engloutir une jambe de force dans un mure. Je suis bien contant aussi de la solution trouvé pour protéger et etanchéifier le dôme du tunnel. j'ai juste lesté la bâche avec de la pouzzolane ( pierre volcanique qu on a en pagaille dans la région) ça la protège du vent de la grêle et du soleil!... Bon j'arrête j'ai largement dépasser le thème du forum... Mais ce sera un plaisir de partager cette aventure avec vous.

 31/08/2014 09:45  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 640
Localisation:Taller, Landes
Salut Baptiste,

Oui un panneau plan en extérieur doit avoir un liquide antigel.
Si on utilise de l'eau, il faudra qu'il soit auto-vidangeable, qui ne peut se faire qu'avec un circulateur, et dans les deux cas, un ballon avec échangeur.

L'échangeur dans le ballon c'est un serpentin de cuivre à l'intérieur de la cuve. Soit on achète un ballon fait exprès (env 500€) soit on le fabrique en installant le serpentin dans un ballon simple récupéré.
On peut aussi récupérer un ballon tampon provenant d'une chaudière à accumulation. Ils font généralement 100 litres et on presque tous un gros échangeur.

Et oui 1 panneau de 2m² coute environs 300€, mais pour une famille de 5 à l'année, il faudra au moins 4 ou 6m² pour ne jamais manquer d'eau chaude, soit 2 ou 3 panneaux de 2m² avec un ballon de 300-500 litres.

Pour info, un kit solaire familial complet de qualité correcte vaut dans les 2000€ si on achète tout (2 panneaux, ballon, pompe, régulation, raccords, vase d'expansion, soupapes...) ici par exemple : http://boutique-solaire-diffusion.eu/ .
Ils y a aussi une asso qui travaille avec cette boite et qui propose des groupements d'achats, afin de profiter de prix de gros. http://www.apper-solaire.org/

Si tout cela te parait cher, on peut aisément faire un rapide calcul d'amortissement :
Ballon électrique simple : env 500€ (+ plomberie)
Conso annuelle d'électricité pour production d'eau chaude pour 5 personnes : env 500€
Ce qui nous fait amortir en 3 ans une installation solaire+rocket ! Et bien plus important que l'aspect financier : dès le premier jour d'utilisation, on ne consomme plus de nucléaire !!!
Et ça c'est quand on achète tout...

La comparaison que je faisais concernait seulement le panneau fait maison tel qu'il est décrit dans mon premier lien sur mon précédent post. Rien que l'achat du cuivre et d'un verre sécurit nous approche déjà des 200€...pour un panneau... c'est pour ça que je partage l'idée du radiateur plat sous un vitre qui ne coute rien.

Il me tarde de voir ton album :)
A bientôt
Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 06/09/2014 10:33  

Status : hors ligne

Baptiste

Utilisateur

Germes
Enregistré: 20/01/2013
Réponses: 20
Localisation:Ardeche / Burkina / Maroc
Bonjour Cédric, Pascal et autre indécrottable rêveurs!
On aménage doucement et ça fait du bien!!!


Pour le chauffe eau solaire, je vais reporter l'insta à l'été prochain, le temps de faire plein de petit test à ma manière pour m'approprier l'affaire. Priorité sur l'eau chaude rocket pour cette hiver. J'ai deux vieux cumulus de 100 litre que j'ai ouvert. Les anodes sont morte sur les deux et j'en ai vue unea vendre à 43€!... Trop chère vraiment... Surtout que je pense commencer l'insta avec ce chauffe eau là et récupérer un autre en
Meilleur état au moi d'octobre de 200 litre avec vase d'expansion.
Du coup je me demande: ai-je besoin du vase d'expansion?
Pourquoi faut il. Racheter un groupe sécurité neuf?
J'ai une fuite sur le tube fin à côté de la résistance... Je peu pas le boucher au silicone?... Pas écologique je sais...
Pour le nucléaire, on est pas relié à EDF! Un petit panneau solaire et une éolienne alimente la lumière, la musique, les tel et les ordi. On a un groupe électrogène pour la machines à laver et les outils. On a fait une croix sur le frigos, le grille pain et autre énergivor. On dépend encore pas mal du petrole et du gaz quand même... Pas de nucléaire c'est un acte militants, mais c'est surtout un mode de vie. Maîtriser sa consommation,savoir d'où elle vien... Dans notre village africain on l'à toujours fait, on change pas nos habitude.par contre si avec trois enfant en bas âges on galère trop cette hiver, on ne se rendra pas malade par conviction, et se raccordera au réseau... Qui est dispo juste devant la maison... C'est pas le but, on verra bien d'ici là. :roll: :mrgreen:
Encore merci de votre dispo. C'est super cool de se sentir épiler,déjà pour la construction du rocket vous m'avez trop aider!

Le fuseau horaire est CET. Il est maintenant 12:59 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire 

Construire sa yourte et son poêle de masse

Fabriquer sa yourte - Guide pratique de conception et de réalisation

Livre Fabriquer sa yourtePlus confortable qu’un tipi, une yourte est aussi plus facile à démonter, à transporter et à stocker. Dans ce guide pratique vous allez découvrir une yourte légère, un habitat simple et bon marché qui peut être réalisé par tous. Son montage ou son démontage ne prend pas plus de 15 minutes. La conception et les étapes de sa fabrication sont clairement expliquées pour vous permettre de réaliser votre projet en 7 jours. Ce livre est rédigé pour vous accompagner tout au long de la construction mais aussi lors de l'utilisation de votre futur habitat. Le choix de matériaux naturels pour l'armature, de matériaux recyclés pour la couverture et l'isolation, leurs mises en œuvre avec des outils simples, les règles de calcul pour toutes les dimensions, la conception d'un système électrique autonome et d'un chauffage sans oublier la réglementation sont les chapitres qui vont vous transformer en heureux propriétaire d'une yourte adaptée à vos besoins.

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves - Feux de bois et poêles de masse

Livre ROCKET STOVES Feux de bois et poele de masseLe poêle de masse rocket est un concept révolutionnaire de poêle à bois qui permet une combustion très propre et une utilisation efficiente de la chaleur produite. Il transforme presque tout le bois en chaleur, et peut stocker presque toute cette chaleur générée pour un confort optimum lorsque vous en avez besoin. Un poêle de masse Rocket peut être autoconstruit facilement même par des personnes peu expérimentées et dans tous les types d'habitats : maison en terre, en paille, en pierre, en bois, yourtes...

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves Révolution

Livre ROCKET STOVES REVOLUTIONDe nouveaux poêles se sont développés depuis quelques années sur la base du poêle rocket. Dans ce livre, qui est un complément au Rocket stoves - Feux de bois et poêle de masse écrit par le même auteur, vous découvrirez l'ondol, le poêle oxalys, le Rocket Batch Box, le DSR et le Rocket Batchblock. Réunies dans un même ouvrage, les présen;tations de ses différents modèles vous permettra de mûrir votre réflexion sur votre futur poêle de masse.

Acheter maintenant | Plus d'infos