Bienvenue sur ecologie-pratique.org 28 mai 2024 - 13:27


 01/11/2013 14:21  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1558
Localisation:Surgères
peut-être que quand c'est chaud c'est plus léger ?!!!
:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

 01/11/2013 20:22  

Status : hors ligne

Okoom31

Utilisateur

Graines
Enregistré: 01/11/2013
Réponses: 8
Localisation:Toulouse, France
Quote by: ceddz


(peut-être que quand c'est chaud c'est plus léger ?!!!)



Celle là est belle :lol: !!!
Mais pas si loin de la vérité, en général, les ouvrages sont dimensionnés afin de supporter les charges lors de la mise en œuvre et donc souvent, pour la maçonnerie, avec le poids de l'eau qui va s’évaporer du mortier - idem pour du bois sec/bois humide, la différence de masse et flagrante ;-) ... chaleur = sec = moins lourd... pourquoi pas

Oui, les ouvrages sont prévu afin d'être dans la limite de leur flèche admissible et dans le béton, une marge avec un coef de 1.35 est prise avant d'atteindre ce qu'on appelle les états limites (en gros : la rupture)...

La masse volumique de la bauge est situé à quasi 1800 à 2000kg/m3 d'après "La conception bioclimatique"

Alors l'un avec l'autre, on peut certainement adapter le dimensionnement d'un rocket afin de ne pas aller chatouiller les Etats Limites... Mais comme tu l'a dis, ils sont souvent installer sur des sols en terre-plein, ce qui change forcement la donne...

Cependant, terre plein signifie souvent sur hérisson et là difficile de savoir pour moi quelle résistance on peut conférer à ce type d'ouvrage, certainement plus que 400kg/m2... mais combien (aucun archi que j'ai croisé n'a encore pu me répondre clairement)... Armé ou non ?? en béton de chaux, fibré ou non ??? BREF, l'embrouille totale !!! :roll:

Quoi qu'il en soit, l'escalier est superbe...
Il me tarde aussi de voir comment tu mets en place la partie chauffe eau et quels en seront les résultats, idem pour les conduits maçonnés...

Bon courrage et bon plaisir ! :D

 02/11/2013 10:37  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 640
Localisation:Taller, Landes
Salut Okoom,

Je pense qu'une hérisson de galets bien tassés doit avoir une résistance au dela de nos espérance, non ?

Et comment est-ce possible qu'un archi ne connaisse pas les limites réelles des matériaux ? Ok pour les limites légales, mais on sait tous que cela ne suffit pas toujours...

En tout cas le sujet est intéressant, et je serai bien content si on pouvait avancer sur ce point-la aussi.

J'ai le projet avec mon ami Jean-Max le pompier de faire des tests poussés de températures dans tous les coins, et sur tous les rockets autour de moi, on pourra ainsi se faire une bible du rocket, il me faut juste un peu investir auparavant.

....et maintenant ...la suite du reportage....
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 02/11/2013 11:41  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 640
Localisation:Taller, Landes
L'équipe

J'ai toujours réalisé des rockets en équipe, que ce soit lors du stage où Pascal nous l'a enseigné, lors de ceux de nos potes ou maintenant lors des chantiers participatifs que l'on anime.
Je pense que ce système se prête particulièrement au travail de groupe. Il y a plusieurs grandes tâches bien différentes et cela permet d'organiser plusieurs ateliers. Cela évite aussi de manipuler la meuleuse avec les mains pleines d'argile...

Et puis par dessus tout, je crois de tout coeur au lien social direct, ou l'on fait des choses ensemble, afin de partager les efforts, les compétences, la connaissance et la bonne humeur.
Certes on fait un rocket, mais au delà de ça, on le fait ensemble, et il y a bien des chances pour que l'on partage ensemble aussi la chaleur qu'il amènera dans le foyer.

Alors je tiens à présenter mes joyeux compères, tous ayant expérimentés le rocket. C'est aussi une manière de les remercier pour leur belle énergie.

Donc vendredi soir, le rocket en 150 est démonté, mes amis prévoient d'arriver en fin de journée et attaquer le lendemain matin à la fraiche (vers 10h quoi)

-Johanna, notre wwoofeuse venue de Suisse qui m'a accompagné lors du stage
-Clara, wwofeuse Allemande qui a déja participé à un rocket vers Nantes
-Guillaume, charpentier, mon ami et compère formateur
-Jean-Max, pompier, nouvel ami et formateur rocket aussi
-Païline, sa femme, qui a participé au stage à Pau
-Gaëlle, ma chère et tendre

De gauche à droite :Cedric, Johanna, Guillaume et Clara


Jean-max


Païline à fond sur le remplissage, de la masse, de la masse et encore de la masse !


Mauvaise nouvelle, ils ne pourront pas passer tout le weekend ici, alors la bande d'excités décide de fêter le nouveau rocket avant de le construire. Et c'est parti pour une soirée musicale un peu trop arrosée, lors de laquelle on est autorisés à prendre quelques photos :

Le lay-lay show !


Voila, on va être frais demain matin, mais c'est pas grave on s'est bien marrés !

Bonne nuit les amis....demain la journée va être laborieuse...on ne sera pas trop de 6 pour monter tout ça dans la journée !
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 02/11/2013 19:19  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 640
Localisation:Taller, Landes
Inventaire

Alors pour toutes les modifs que j'ai envisagé, il m'a fallu trouver pas mal de matos. C'est pas très différent de faire à neuf, mis à part la masse que je vais réutiliser.
Il y a beaucoup de récup, mais aussi quelques échanges et achats. Voila ce qu'il m'a fallu trouver pour ce nouveau rocket :

50 briques réfractaires pour le coeur de chauffe.Guillaume m'en a donné quelques unes, et d'autres viennent d'une récup sur un hangar désafecté. Je connaissais les gens qui y travaillaient, elles étaient utilisées pour tester les brûleurs de chaudière à fioul (beurk) mais collé au ciment : un bon travail de nettoyage a la meuleuse diam's et marteau burin.

un tube 200 de 1m de long et 6mm d'épaisseur. Le ferrailleur me vendait ça 80€, je l'ai payé en vieilles batteries mortes que j'avais depuis longtemps pour en tout 200kg , soit 10 batteries de voiture !

un baril de 200litres que j'ai trouvé sur la plage, comme neuf, peinture bleue pétante, on dirait qu'il m'attendait ! Dire qu'on va le décaper par la flamme, c'est presque dommage!
Il est 2 cm plus gros et 5 cm plus grand que le modèle "standard". Il fait 58cm de diamètre ext et 104 de haut, parfait.

le conteneur isolant sera mon ancien cumulus, une chinoiserie solaire (je me suis fait berner, j'achète jamais chinois ce qu'on produit en europe) dont la cuve a percé après 2 ans. Il fait 50 de diamètre, c'est un peu gros mais ca passe car le baril est gros aussi, sinon il aurait soit fallu le cintrer ou alors trouver un modèle plus petit

une botte de paille pour fibrer la bauge. Nos chèvres étaient d'accord pour nous en laisser !

le sable c'est pas un problème ici dans les landes. Le sol n'est composé quasiment que de sable. Suffit de creuser 20cm et c'est comme à la plage. Ca ira parfaitement pour la construction. On en sort 3mcube en 2 heures à 3 personnes.


l'argile : il m'en reste 300 litres de la maison paille de mon beau-père. Elle vient de 20km d'ici, c'est de la belle terre rouge collante avec quelques petits grumeaux.
Comme ce sera manifestement pas assez, on a fait un trou pour en trouver et par chance, a 4 mètres de fond sous le sable on a une veine de kaolin de 50cm. Il faut donc bouger une montagne pour récupérer un sceau mais on arrive tranquillement à extraire une dizaine de brouettes qui feront un complément suffisant. Cette argile blanche est très fine, et a l'avantage d'être réfractaire (1800°), elle sera parfaite en utilisation pure pour coller le coeur de chauffe. On la fait tremper 2 jours pour bien la décompacter.

Notre argile locale (extraite à la main à 4 mètres en sous sol) qui trempe depuis 3 jours



un verre céramique de 30x40cm. En neuf compter 80€. Je retourne chez mon ferrailleur local qui me vend une porte vitrée d'insert du double de dimension pour 30€. Vendu, mais il faudra la couper (et risquer de la casser complètement, on prend le risque...)

découpe du verre céramique


des briques pour le conduit de banquette. Il en faut 36 pour faire un mètre de conduit, j'en ai récupéré 200 dans mon rocket et encore autant que j'avais en rabe du four à pain qu'on a fait y'a 2 ans. Ca fera donc largement l'affaire pour plus de 10m de conduit, sauf qu'elles sont très irrégulières, tordues et de tailles différentes, on va s'amuser !

on aura 400 briques à disposition pour les conduits

quelques gravats pour faire de la masse : ce sera des cailloux sortis de mon ancien rocket, quelques bouts de machefer et les briques cassées...peut-être 300kg en tout

de la vermiculite. Pas moyen de trouver ca dans les magasins du coin (poinpet, rézopreau, bricaumarchais, misterbricolaj, jédymatte...). C'est sur commande, et encore, il faut prendre une palette, et ça c'est pour ceux qui connaissent. A part la laine de roche à bannir car elle brule dans un rocket, les pauvres ne connaissent aucun autre isolant pour les cheminées.
Je me dirige vers mon magasin de matériaux écolo préféré Matécolo et achète 2 sacs de perlite de 100 litres pour 45€. Pas cher, local ET en stock. Je ferai le complément si nécessaire avec ce que je récupère dans l'ancien rocket.

un tube en cuivre 20/22. Alors là y'a pas de miracle : ça coute un bras. La couronne de 35m vaut environs 220€ en neuf, et il en faut entre 18 et 25m dans le rocket + le raccordement au ballon.... Je l'ai trouvé sur le bon gros coin en neuf pour 180€ à coté de chez moi

installation du tube cuivre 20/22 autour du baril


la plomberie, car bien sur le cuivre seul ne sert à rien. J'ai acheté pour environs 100€ de raccords, soudure, pâte à joints pour mon nouveau raccordement en thermosiphon. Si on peut pas le thermosiphon, il faudra ajouter pompe circulateur, sondes, régulation électronique, et on passe vite les 500€ si on fait ça bien, mais ça je l'avais déja installé chez moi à côté du chauffe-eau solaire

Voila globalement ce qu'il faudra, avec quelques petites choses en plus qui valent pas très cher : gaine VMC pour l'arrivée d'air, chassis pour la fenêtre, de la quincaillerie pour les trucs à visser, cheviller, percer, du scotch alu pour faire quelques étanchéités etc..

Et bien sur les outils :
Plein de pelles, plein de sceaux, 2 ou 3 brouettes, une baignoire pour faire tremper l'argile, une ou deux meleuses avec disque diamant ET 5 ou 10 disques métal, les protections qui vont bien, mètres, crayons, règles, niveau à bulle, spatules, truelles, maillet, burin.....

Sans oublier le stock de bière, d'excellents plats préparés avec amour et bien sur un peu de bon sens, de la joie et de la bonne humeur !

Allez, un peu de patience, au prochain chapitre on attaque la construction du .......

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

Le fuseau horaire est CEST. Il est maintenant 01:27 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire 

Construire sa yourte et son poêle de masse

Fabriquer sa yourte - Guide pratique de conception et de réalisation

Livre Fabriquer sa yourtePlus confortable qu’un tipi, une yourte est aussi plus facile à démonter, à transporter et à stocker. Dans ce guide pratique vous allez découvrir une yourte légère, un habitat simple et bon marché qui peut être réalisé par tous. Son montage ou son démontage ne prend pas plus de 15 minutes. La conception et les étapes de sa fabrication sont clairement expliquées pour vous permettre de réaliser votre projet en 7 jours. Ce livre est rédigé pour vous accompagner tout au long de la construction mais aussi lors de l'utilisation de votre futur habitat. Le choix de matériaux naturels pour l'armature, de matériaux recyclés pour la couverture et l'isolation, leurs mises en œuvre avec des outils simples, les règles de calcul pour toutes les dimensions, la conception d'un système électrique autonome et d'un chauffage sans oublier la réglementation sont les chapitres qui vont vous transformer en heureux propriétaire d'une yourte adaptée à vos besoins.

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves - Feux de bois et poêles de masse

Livre ROCKET STOVES Feux de bois et poele de masseLe poêle de masse rocket est un concept révolutionnaire de poêle à bois qui permet une combustion très propre et une utilisation efficiente de la chaleur produite. Il transforme presque tout le bois en chaleur, et peut stocker presque toute cette chaleur générée pour un confort optimum lorsque vous en avez besoin. Un poêle de masse Rocket peut être autoconstruit facilement même par des personnes peu expérimentées et dans tous les types d'habitats : maison en terre, en paille, en pierre, en bois, yourtes...

Acheter maintenant | Plus d'infos