Bienvenue sur ecologie-pratique.org 03 déc. 2022 - 19:24


 18/02/2014 23:58  

Anonyme: homer

Bonsoir

pour le thermosiphon (les spécialistes me reprendront si je dis une c******e) : un coude à 90° va te générer des grosses pertes de charges qui vont freiner la circulation. Il vaut mieux une pente régulière (même si cela ne t'arrange pas :) )

pour le reste désolé mais je ne peux pas t'aider.

 19/02/2014 10:37  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Salut Sim,
Désolé, j'avais pas décortiqué le calcul précédent.

Certes on ne fait pas le calcul de la même manière : tu le fais sur les débits et déduis le rendement en puissance, je le fais sur les volumes et déduis le rendement energétique. On devrait normelement arriver au même résultat mais c'est loin d'être le cas je cherche encore pourquoi.

si je reprends ton post du 14/02/2014 18:52
donc la puissance du rocket est de : 5.1(pcs ou i de 1kg de pellets a 5/100 d'humidité) fois 0.540kg de pellets a l'heure ce qui fait : 2.754 kw

et :
total eau recoltée : 63 litres a 43°
(en à peu près une heure)

énergie transmise à l'eau : 63 (litres) x 43 (dT) x 1.16 = 3.142 kwh
Ce qui fait un rendmeent largement supérieur à 1 soit 114% !
Et malheuresement c'est pas possible de récupérer plus d'énergie que l'on apporte !
D'ailleurs tes pellets n'ont que 5% d'hr, ce qui rend la conensation négligeable (donc la différence pci/pcs faible)

Et enfin, tu dis avoir arrété de compter le litrage à 40°, alors qu'il y a bien encore quelques watts/h dans ton radiateur, cela voudrait dire que le rendement est encore supérieur !
Je pense donc qu'il y a une erreur soit dans la mesure soit dans le calcul du litrage.

Par ailleurs, si on revient à un calcul de rendement à partir du débit, le résultat ne sera fiable que si l'eau a fait au moins un tour complet dans le radiateur (15 litres) ET que le débit est constant...

Autre erreur : la puissance en fonction du débit se calcule à partir de l'énergie massique de l'eau, et tu mesures en volume.
L'eau a une masse volumique de 1l/kg à 20° mais pas à 80° par exemple, ou elle descend à 0.97kg/litre.
Cela influence encore un peu la puissance récupérée.

Enfin le calcul n'est ps une chose primordiale, à partir du moment ou t'arrives à bien chauffer l'eau.


je crois que je vais maçonner au platre le devant de la chaudiere , en place et lieu de la parabole , qui est maintenant inutile.
et isoler avec de la laine de roche revetue d'alu.
l'etancheité sera plus aisée a obtenir qu'avec des toles.

Je ne sais pas si le platre résiste bien aux différences de température, mais ce qui est sur, c'est qu'il ne faut pas mettre la laine de roche autour de la cheminée interne, elle va fondre.

petite question aux connaisseurs :
pour une utilisation en thermosiphon , pensez vous qu'il faille un tuyaux entre la chaudiere et le ballon en deux parties(verticale et horizontale avec un coude a 90° ou une pente reguliere? merci pour vos avis sur la chose Smile

Je suis d'accord avec Homer : pas de coude à 90° et très important : utiliser du tube assez gros : 20/22 mini.

pour la sortie a l'exterieur des fumées , je ne sais trop quoi faire.la cheminée ça ne tirera pas systematiquement.la sortie horizontale pose des problemes quand il y a du vent...a moins de mettre un extracteur avec un moteur electrique...ce qui ne m'enchante pas...j'aimerais qu'elle fonctionne toute seule ma chaudiere. on verra plus tard pour les automatismes consommateurs d'electricité...
des fois je me dis que je devrais accoler une serre de qques metres carrés au mur avec la sortie des fumée dedans , pour doper au co2 les semis pour le potager Smile

C'est sur que c'est mieux et plus fiable sans ventilation mécanique, mais avec des fumées à 25° il y a peu de chances pour qu'elles sortent toutes seules, enfin faut faire l'essai.
J'ai aussi eu l'idée de la serre dopée au co2, mais ca risque d'opacifier les vitres assez rapidement.


d'ailleurs , il faudrait que je mette un systeme de securité.juste une alarme pour prevenir qu'il y a de l'eau dans le gaz.
genre une sonde de temperature pour detecter un depart de feu a l'interieur de la chaudiere et autour de l'alimentation , une alarme de surchauffe du fluide caloporteur , juste pour pouvoir intervenir rapidement en cas de probleme. il faudrait aussi que ce soit ...simple...

Le plus simple c'est deux détecteurs : fumée et monoxyde. Quand le poele déconne, la sirène hurle..

Bonne installation
Cédric

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 19/02/2014 14:42  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 153
bonjour!

merci a vous deux :)
aucun probleme pour faire une pente reguliere entre la chaudiere et le ballon , je vais donc faire comme ça.

Cedric , pour le calcul avec l'eau recoltée , je n'ai pas precisé que 43 degres n'est pas la difference de temperature entre entrée et sortie.l'eau arrivait a 8 / 9° ; et a la fin , toute l'eau passé dans le radiateur et melangée avait une t° de 43°.ce qui fait un delta t° de 35/34°

merci de me rappeler que l'eau se dilate et a une capacité thermique qui diminue donc... phenomene visible sur un cumulus qui doit evacuer une partie de l'eau lors de la chauffe ,sauf que j'avais pas fait le lien!

je crois que le calcul est primordial :) Cedric ,dans notre cas pas pour vanter les qualité de la machine comme les commerciaux , mais pour savoir si on a fait une machine "dans les cordes".

entre les 55litres recuperé lors du premier test a 64° avec le rocket non isolé et parabole et les 62 litre du deuxieme test a 43° avec le rocket isolé , comment peut on savoir si cette modification est valable sans calcul?meme avec une precision "a la louche" ils aident beaucoup a voir ce qui passe inaperçu a l'oeil 8O


pour ce qui est du platre , ce sera l'entourage de la chaudiere.il ne sera pas en contact avec les gazs chauds interieurs parce qu'il va y avoir la laine de roche sur la face interne , de plus les gazs chauds en contact avec la laine de roche revetue alu seront deja passé deux fois a travers le radiateur , ce qui fait que le platre ne devrait pas encaisser une difference de t° de plus de 10°.mais decrire qque choses c'est pas evident :) je mettrai des photo , c'est toujours plus parlant.

fumée et monoxyde , c'est retenu ça me semble une bonne idée :)

 22/12/2014 11:53  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 153
bonjour!
apres une longue absence , je reviens vous donner des nouvelles :)
je n'ai pas beaucoup avancé depuis , j'ai juste testé le ballon d'eau chaude.j'ai recuperé une chaudiere fioul, que j'ai raccordée au ballon avec des durites d'eau chaude de tracteur , dans laquelle je fait bruler du bois pour voir le comportement du ballon.premieres douches et vaisselle avec une energie renouvelable! ça fait plaisir :)
deja , comme on pouvais s'en douter , vu la surface d'echange d'a peu pres 2 metres carrés , on peu chauffer rapidement les 200 litres.le delta T entre entrée et sortie du ballon est tres elevée , et d'autant plus que le ballon est froid et la temperature d'entrée est chaude.
le thermosiphon marche trés trés bien.
ça aurais pu rester comme ça , c'est d'une simplicité assez remarquable , mais...
-la combustion est plutot mauvaise,
-la chaudiere demande a elle seule pres de 2 kg de bois pour arriver a 80°
-il faut du bois de petit calibre et realimenter souvent
-2 bonnes heures sont necessaires pour chauffer les 200 litres quand le ballon est froid , alors que le potentiel de l'echangeur du ballon permettrais a vu de nez d'avoir de l'eau a 45° en moins de 20 minutes.
-la temperature des fumées est encore tres elevée a la sortie de chaudiere,du a la surface plutot faible de l'echangeur de cette derniere.tout ça en pure perte...

cela orienterai vers un corp de chauffe , au vu des tests , d'une puissance de 30 kw environ,oh , juste 10 fois plus que ma petite chaudiere presenté dans ce post.bonne nouvelle , le radiateur de moissonneuse ira bien pour vehiculer cette puissance :)

l'eau chaude au bois a ma maniere est un fruit long a murir!

 22/12/2014 20:09  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1532
Localisation:Surgères
Salut Sim. Merci pour le suivi :)

 26/01/2015 16:20  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 153
bonjour
encore un autre essai...un double essai disons.
pour voir combien de kw peu recuperer mon systeme "radiateur ballon"
j'ai sorti la chaudiere de l'essai precedent et monté le radiateur au dessus de mon poele godin en fonte, incliné pour que la chaleur de convection du poele passe a travers.connection au ballon en diametre 25 mm.
bon ben de cette façon il faut que le poele soit allumé pendant de nombreuses heures pour avoir une T° du ballon qui s'approche des 45°.et je ne peu pas compter atteindre les 70° de cette maniere...
j'ai un trepied a gaz qui sert a faire les conserves maison , de 9.7 kw. poele eteind , je l'ai posé dessus "pour voir"
ha ben la , ça chauffe dur! les tuyaux en 25 mm en thermosiphon passent sans probleme la puissance , et en moins d'une heure j'avais de l'eau chaude a ne plus savoir qu'en faire!
je me rapproche de ce que j'ai besoin...10 kw mini pour avoir de l'eau chaude tres rapidement tout en ayant une bonne marge de secu pour ne pas atteindre l'ebullition dans le radiateur, et atteindre une fois par semaine au moins les 70° anti legionnelle.
je vais voir a partir de quelle temperature du ballon ça bout dans le radiateur(en fait , a quelle T° l'echangeur du ballon ne peu plus absorber les 9.7 kw ,la T° de l'eau revenant de l'echangeur du ballon augmentant au fur et a mesure que le ballon se charge)



 26/01/2015 19:03  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Interessant tous ces essais ;)
Juste en passant, il est probable que ton radiateur de moissonneuse ait une puissance de l'ordre de centaine(s) de kw ! Ce ne sera pas lui le facteur limitant !
Cedric

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 13/04/2015 23:23  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 153
bonsoir
c'est la fin de l'episode projet...l'installation est terminée , fonctionne et repond a mes criteres essentiels(plusieurs jours d'autonomie , puissance adaptée pour une chauffe rapide en moins d'une heure , thermosiphon exclusif donc totalement "passif")
avec bien sur des bemols(rendement de combustion inferieur a ce que l'on peu faire de mieux , surface d'echangeur chaudiere moyenne) dus a une opportunité: j'ai degoté un chauffe bain a bois qui est venu en lieu et place de mon rocket chaudiere pour eau chaude sanitaire...j'ai quelques regrets de ne pas avoir exploité les capacité de mon radiateur de moissonneuse, une chaudiere de 10 kw avec une surface d'echange de 35 metres carrés , c'est garant d'un rendement excellent...
je me dois d'aller au bout de ce partage , meme si ce que j'ai installé ne correspond pas a mon idée de depart , et n'est pas un rocket stove(mais connaissant les forumeurs qui font de ce site un veritable espace de convivialité , je ne pense pas qu'ils m'en veuillent ;) )
je ne compte pas barder de thermometre mon install pour me faire une idée du rendement , mais si des personnes sont interressée ,je fait ça :)(faudais mesurer la T° haute et basse du ballon , voir meme au milieu pour se faire plaisir :)
la T° entrée et sortie de chaudiere me suffit pour savoir si j'ai franchi allegrement le cap des 70° antilegionnelle(que je mesure en fait en entrée et sortie du ballon d'ecs vers chaudiere) (tiens je l'ai pas marqué dans mes criteres essentiels au debut!)j'ai pas de resistance d'appoint , et j'ose pas prendre le risque de choper ou faire choper une legionellose...

d'ailleurs mon instal' faut que je la decrive un peu(suivront des photos bien sur :) )
il y a ce fameux chauffe bain




http://www.kreolwestindies.com/fr/interieurs-creoles-et-mobilier/197-tessons-caraibes.html
il est tres proche de celui la
j'ai du ajouter dessus deux piquage haut et bas car ce n'est pas prevu pour fonctionner en thermosiphon au depart.
de ce chauffe bain partent quatres durites. deux pour le ballon d'ecs et deux autres pour mon "radiateur rayonnant a accumulation maison"(lol)je veux parler d'un chauffe eau 200 litres depouillé de son isolation(qui equivaudrais par comparaison de surface a un radiateur de chauffage central de 1700/2000 watts)et qui peu accumuler facilement une petite dizaine de kwh
le ballon d'ecs est situé en dessus du ballon radiateur , de sorte que je puisse utiliser le systeme en serie en été , et en parallele en hiver. oui en été , vous avez bien lu... ze peux pas faire du solaire en thermosiphon chez moi...et pour quelqu'un qui ne compte pas avoir de compteur edf,tout circulateur est synonyme de panneaux photovoltaique et batterie supplementaire...donc je vais utiliser mon instal' en été aussi. vu le debit du thermosiphon , le delta T° entrée/sortie ballon d'ecs est grandiose :) ce qui permet quand on utilise le systeme en serie , de ne pas recharger le ballon "radiateur".
la puissance du fameux ballon "radiateur" peut etre facilement regulé en hiver, au moyen d'une couverture , d'un isolant mince reflectif , ou tout autre chose du genre.

voila en gros comment ça fonctionne.il va y avoir des evolutions. ma maison est bien isolée , mais quand meme , moins de 2000 watts de chauffage , ça suffiras pas s'il gele dehors.je rajouterais a priori au moins un autre ballon "radiateur".mais ça , j'ai jusqu'a cet automne pour le faire :) 2000 watts au mois d'avril dans le gers , ça suffit large.

Le fuseau horaire est CET. Il est maintenant 07:24 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire 

Construire sa yourte et son poêle de masse

Fabriquer sa yourte - Guide pratique de conception et de réalisation

Livre Fabriquer sa yourtePlus confortable qu’un tipi, une yourte est aussi plus facile à démonter, à transporter et à stocker. Dans ce guide pratique vous allez découvrir une yourte légère, un habitat simple et bon marché qui peut être réalisé par tous. Son montage ou son démontage ne prend pas plus de 15 minutes. La conception et les étapes de sa fabrication sont clairement expliquées pour vous permettre de réaliser votre projet en 7 jours. Ce livre est rédigé pour vous accompagner tout au long de la construction mais aussi lors de l'utilisation de votre futur habitat. Le choix de matériaux naturels pour l'armature, de matériaux recyclés pour la couverture et l'isolation, leurs mises en œuvre avec des outils simples, les règles de calcul pour toutes les dimensions, la conception d'un système électrique autonome et d'un chauffage sans oublier la réglementation sont les chapitres qui vont vous transformer en heureux propriétaire d'une yourte adaptée à vos besoins.

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves - Feux de bois et poêles de masse

Livre ROCKET STOVES Feux de bois et poele de masseLe poêle de masse rocket est un concept révolutionnaire de poêle à bois qui permet une combustion très propre et une utilisation efficiente de la chaleur produite. Il transforme presque tout le bois en chaleur, et peut stocker presque toute cette chaleur générée pour un confort optimum lorsque vous en avez besoin. Un poêle de masse Rocket peut être autoconstruit facilement même par des personnes peu expérimentées et dans tous les types d'habitats : maison en terre, en paille, en pierre, en bois, yourtes...

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves Révolution

Livre ROCKET STOVES REVOLUTIONDe nouveaux poêles se sont développés depuis quelques années sur la base du poêle rocket. Dans ce livre, qui est un complément au Rocket stoves - Feux de bois et poêle de masse écrit par le même auteur, vous découvrirez l'ondol, le poêle oxalys, le Rocket Batch Box, le DSR et le Rocket Batchblock. Réunies dans un même ouvrage, les présen;tations de ses différents modèles vous permettra de mûrir votre réflexion sur votre futur poêle de masse.

Acheter maintenant | Plus d'infos