Bienvenue sur ecologie-pratique.org 05 déc. 2022 - 09:29

Première|Précédente|123|Suivante|Dernière

 27/02/2015 14:14  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 153
L'intérêt du chanvre est qu'il est stable dans le temps, naturellement résistant aux insectes et surtout au pourrissement, d'où son emploi pour les cordages dans la marine.
http://www.pierreverte.com/index.php?option=com_content&task=view&id=161&Itemid=204

70 % de silice pour le chanvre :Nous recherchons pour le bâtiment un corps végétal poreux à forte concentration minérale. La chènevotte, composée à 70 % de silice organisée, y répond mieux que toute autre plante
http://www.chanvre-construction.com/le-chanvre/la-plante/

contre 3 a 7% pour la paille de blé
9 a 14% pour la paille de riz
voir tableau sur ce lien :
http://cerig.pagora.grenoble-inp.fr/memoire/2009/plante-annuelle.htm

et ici , la preuve que c'est bien la silice qui concede les qualités de resistance a la pourriture :
depuis la prehistoire , l'homme utilise les roseaux comme isolant.la teneur importante de ces plantes leur confere une remarquable resistance aux aleas climatiques.
sur ce lien au descriptif du roseaux :
http://www.acqualys.fr/page/comparatifs-des-principaux-isolants-naturels-durables

Voila , ce petit post pour ceux qui auraient comme argument : " oui mais le chanvre dans les dalles il pourris pas , et c'est une fibre vegetale" :)

 27/02/2015 15:30  

Status : hors ligne

Orto naturale

Utilisateur

Graines
Enregistré: 29/12/2014
Réponses: 7
Mercie Sim. En effet le chanvre est certainement plus adapté pour résister en milieu humide. Sur ça il n’y a certainement pas de débat… J’aimerais bien l’utiliser mais j’ai des problèmes d’approvisionnement :( .

Je vais jouer sur les mots en disant que je ne voulais pas « enterrer » une dalle en terre-paille :evil:. Ce mélange doit impérativement être isolé parfaitement du sol et surtout de l’humidité du sol (comme d’ailleurs devrait être aussi tous les bâtiments).
Comment faire exactement ? Ça c’est une bonne question…

Je mets un autre lien intéressant : http://www.ecohabitation.com/assistance/question/bioconstruction-peut-on-utiliser-la-paille-dans-la-construction-dun-earthship
On rappelle que le mélange cob est directement posé sur les pneus comme fondation. Le système des fondations sur pneus correspond plus ou moins à un hérisson bien ventilé. Je crois… :?

 27/02/2015 21:24  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Salut à vous,
Sim, l'étude que tu postes en lien est très interessante mais différe beaucoup de ce qu'on cherche à faire : ils réalisent l'étude sur des maisons au quebec ,enduite de stuco (contenant du ciment), ainsi que d'autres nuances..
Je n'ai pas tout lu, c'est un peu laborieux, mais dès le départ, on ne parle pas de la même chose :

Ce dernier mur venait tout juste d'être démonté pour qu'on l'inspecte, ce qui expose la partie inférieure de son centre en ballots de paille (de la paille et rien d'autre), partie qui a reposé sur un mortier terre-ciment. La paille est très saturée et en train de pourrir, les fibres sont très faibles

Fondation en ballots de paille âgée de six ans et qui s'appuie sur une mince semelle de mortier (ciment, terre et paille déchiquetée) à 6 po sous le niveau du sol fini, elle-même s'appuyant sur du moellon versé dans une tranchée profonde de type Frank Lloyd Wright pour drainer l'eau de surface et empêcher l'eau souterraine de remonter par capillarité. Aucune membrane de polyéthylène ni barrière d'étanchéité ne sépare la paille de la tranchée. ...

Chez nous, pas de paille au directement en contact avec le sol, pas de ciment qui bloque la respiration, un climat plus doux, un sol sableux naturellement drainant, une maison dont le sol fini est 30cm plus haut que celui du jardin, etc....

Les fondations que j'ai réalisé sont en pneus remplis de cailloux tassés à mort, 20-30cm de haut aussi, d l'osb et le mur en greb (bottes de paille entières, contre-ventées au mortier de sciure et enduit terre intérieure/ chaux extérieur) , mais ce ne sont pas les murs qui nous inquiètent ici.

Alors j'ai peut-être fait une connerie en coulant une dalle terre-paille-chaux (proportions 1-3-0.5), mais jusque là rien à signaler, après tout cette dalle n'a que 3 ans.
J'ai laissé un tube drainant sortir du hérisson (+20cm du sol naturel ext.), pour évacuer la condensation éventuelle et y mettre une sonde si nécessaire. Je n'ai jamais vu aucune goutte d'eau sortir de la, elle est peut-être tout simplement drainée verticalement dans le sous-sol, ou absente ?
En tout cas je suis ouvert à ta proposition pour tester tout ça (attention si tu viens y'a d'autres trucs qui vont te faire halluciner, mais surprise ;) )

Alors ok, imaginons qu'un désordre survienne., que va-t'il se passer ?
La paille dans la dalle va pourrir, le sol va devenir instable (j'ai un ragréage de chaux de 2-4cm sur toute la surface pour poser ma terre cuite), ça va sentir mauvais à cause de l'humidité, la résistance thermique va diminuer grandement, et au pire, le sol va s’affaisser un peu ?
Rien de tout cela ne m'inquiète tellement. Ce qui m'inquièterait c'est que la charpente pourrisse ou que la maison prenne l'eau, mais ça c'est facile à anticiper et j'ai pas pris de risque à ce niveau-la.
Enfin en attendant, je touche du bois, rien de tout cela n'arrive !

Je reconnais avoir pris des risques en faisant une telle dalle, dont je vous rappelle la technique de bas en haut :
-sol naturel sableux décapé et compacté (à la main)
-hérisson de galets 20cm env, compactés
-géotextile, afin que la dalle un peu liquide ne s’infiltre pas entre les cailloux lors du coulage.
- 10 à 15cm de terre-paille (de mémoire)
- 2-4 cm de réagréage de mortier de chaux-sable 1/3, dans lequel les carreaux sont collés.
-carreaux de terre cuite de 2cm d'épaisseur, jointée au même mortier de chaux,puis huilés, ils font ainsi frein-vapeur en quelque sorte.
Un rang de bouteilles vides fait tout le tour de la dalle en pied de murs. Je me disais que ça ferait une lame d'air périphérique et limiterait encore la capillarité avec les pieds de murs.

Je n'ai pas inventé cette technique, et j'apprécie sa simplicité, d'autres l'ont fait avant moi, et d'autres ont dit
que c'était une connerie. Après tout on verra. N'émpêche que cette maison a été montée en 5 mois et a couté 8500€ pour 40m² habitable...à peine le montant des frais de notaire pour le terrain...alors à ce prix la, je suis tolérant vis-a-vis des gens qui pensent que c'est une connerie. Et si un jour il faut refaire, eh bien on refera. Mais il faut pas rêver, la plupart des maisons rt2012 de lotissement d’aujourd’hui nécessiteront de gros travaux dans les 20-30 à à venir aussi...sauf que leur crédit ne sera pas encore payé...

Ma démarche, loin d'être inconsciente, est simple : fournir un logement à une personne qui a travaillé toute sa vie comme un dingue (boulanger pendant 47 ans) et qui se retrouve à la retraite avec rien et une pension de 1200€/mois. Je te promets que sa maison, autofinancée, avec une dalle qui a presque rien couté, eh bien elle lui va très bien, ainsi qu'a moi :) . Y'a toujours un voisin pour faire des remarques du genre "tu vas les finir un jour tes enduits ?" ou "de la terre, des pneus, je veux bien, mais des bouteilles vide comme isolation périphérique, non, c'est trop ! ".....En attendant, avec 50% d'hr toute l'année et 20° en hiver avec 1 stère de bois par an, qui dit mieux ? merci le rocket.

Et comme dit Orto, la dalle n'est pas enterrée, elle est à 20cm au dessus du sol !
Et ok pour la paille de chanvre, mais ça coute 10 fois plus cher que le blé, et comme dit Orto, pas évident l'appro locale.

Orto, les earthships ont une structure faite de pneus remplis de terre seule, et tassée à mort au point de "gonfler" les pheus. C'est monté comme des briques, c'est d'une stabilité impressionnante et l'humidité est directement gérée. Je ne sais pas trop comment c'est étanchéifié quand c'est semi-enterré dans une butte, mais je pense qu'ils ne se prennent pas trop la tête.
La dessus, ils réalisent un enduit de finition intérieur directement sur le pneu.
J'ai vu ailleurs une dalle faite entièrement de bouteilles de vin posées verticalement la tête en bas, sur laquelle est coulée une chape en terre !

C'est impressionnant d'observer tout le champ des possibles, et même si parmi y'a des choses douteuses, chacun se fera son propre avis.
Alors pour certains cette solution n'est peut être pas viable à long terme, et je n'affirme pas le contraire, mais pour moi les poly-machins sont des solutions mauvaises à court terme (pollution, provenance etc...) ET à long terme (durée de vie annoncée entre 20 et 50 ans, recyclage impossible...). Chacun fera son choix en son âme et conscience, de mon côté je fais de la construction plus "poétique" que "cstb" ;)

Amicalement
Cedric

J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 28/02/2015 13:03  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 153
bonjour.
en tout cas , c'est cool et courageux de tester le terre paille en isolation du sol. peut etre qu'avec ton retour d'experience il se degagera une technique telle quelle ou avec des ameliorations pour permettre de faire une dalle relativement isolante et a un cout derisoire.
n'oublions pas que la paille connais un regain d'interet aujourd'hui grace aux tetes brulées d'hier , qui nous ont beaucoup appris grace a leurs experiences et deboires.

avez vous pensé a faire une dalle avec les fameux roseaux? je crois qu'il s'agit de myscanthus , ou de phragmites.le roseaux utilisé pour les toits de chaumes devraient aussi convenir pour une mise en oeuvre identique au chaux chanvre?

 08/03/2015 19:39  

Status : hors ligne

Orto naturale

Utilisateur

Graines
Enregistré: 29/12/2014
Réponses: 7
Merci à tous pour cet écangage. Personnellement, je retiens que beaucoup dépend de la nature du sol et de la mise en œuvre de l’hérisson. Dès qua j’aurai trouvé mon terrain je reviendrai…
A très bientôt… :)

Première|Précédente|123|Suivante|Dernière
Le fuseau horaire est CET. Il est maintenant 09:29 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire 

Construire sa yourte et son poêle de masse

Fabriquer sa yourte - Guide pratique de conception et de réalisation

Livre Fabriquer sa yourtePlus confortable qu’un tipi, une yourte est aussi plus facile à démonter, à transporter et à stocker. Dans ce guide pratique vous allez découvrir une yourte légère, un habitat simple et bon marché qui peut être réalisé par tous. Son montage ou son démontage ne prend pas plus de 15 minutes. La conception et les étapes de sa fabrication sont clairement expliquées pour vous permettre de réaliser votre projet en 7 jours. Ce livre est rédigé pour vous accompagner tout au long de la construction mais aussi lors de l'utilisation de votre futur habitat. Le choix de matériaux naturels pour l'armature, de matériaux recyclés pour la couverture et l'isolation, leurs mises en œuvre avec des outils simples, les règles de calcul pour toutes les dimensions, la conception d'un système électrique autonome et d'un chauffage sans oublier la réglementation sont les chapitres qui vont vous transformer en heureux propriétaire d'une yourte adaptée à vos besoins.

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves - Feux de bois et poêles de masse

Livre ROCKET STOVES Feux de bois et poele de masseLe poêle de masse rocket est un concept révolutionnaire de poêle à bois qui permet une combustion très propre et une utilisation efficiente de la chaleur produite. Il transforme presque tout le bois en chaleur, et peut stocker presque toute cette chaleur générée pour un confort optimum lorsque vous en avez besoin. Un poêle de masse Rocket peut être autoconstruit facilement même par des personnes peu expérimentées et dans tous les types d'habitats : maison en terre, en paille, en pierre, en bois, yourtes...

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves Révolution

Livre ROCKET STOVES REVOLUTIONDe nouveaux poêles se sont développés depuis quelques années sur la base du poêle rocket. Dans ce livre, qui est un complément au Rocket stoves - Feux de bois et poêle de masse écrit par le même auteur, vous découvrirez l'ondol, le poêle oxalys, le Rocket Batch Box, le DSR et le Rocket Batchblock. Réunies dans un même ouvrage, les présen;tations de ses différents modèles vous permettra de mûrir votre réflexion sur votre futur poêle de masse.

Acheter maintenant | Plus d'infos