Bienvenue sur ecologie-pratique.org 07 févr. 2023 - 03:25

Profil
Découvrir
Okoom31

Nouveau sujet dans le forum : Isolation périphérique du baril

Bon, je relance ce post pour parler non pas du dessus du baril, mais de son isolation périphérique... Ou plutôt de sa non isolation du coup, car si j'ai bien pigé, il s'agit d’offrir au baril une surface d'échange thermique suffisamment important pour permettre une retombée des températures à cet endroit afin de produire une redescende des fumées... J'aime bien l'idée du baril métallique, je l'imagine dans sa version "martelée" afin de lui donner un petit cachet esthétique en plus... mais il est vrai que le baril n'est forcement du gout de tout le monde... Alors l'enduire de bauge sur une certaine épaisseur (env 6 cm ?) semble être une alternative : http://www.ecologie-pratique.org/mediagallery/mediaobjects/disp/1/1_090418_043.jpg Je prends volontairement en exemple ton poële Pascla, car sur cet exemple, tu as dut retirer l'enduit périphérique a cause d'une trop forte fissuration. http://www.ecologie-pratique.org/mediagallery/mediaobjects/disp/d/d_100925_223.jpg J'imagine que l'enduit ne perturbe pas vraiment la question de l'échange thermique, mais que sans, le tirage est peut être meilleur... Quid des brules par contact avec le Baril ??? Ca se passe bien avec vos gamins ??? On est tout de même à 400° par là.... Est ce qu'une solution intermédiaire ne pourrait pas être de laisser un espace de quelques cm entre l'enduit périphérique et le baril, disons 3 cm... En incluant à la base de cet enduit de petites ouvertures, cela fonctionnerait comme un espace annulaire dans une cheminée à boisseaux tubée avec une arrivée d'air frais par le bas qui participerait à la fois à la protection du baril vis à vis des usagers, à la fois au refroidissement de celui-ci... En fait, Pascal, tu parle déjà de cela comme un espace de dilatation autour du baril dans les échanges sur le post de ton poêle...
Okoom31

Réponse dans le forum : Re : Démontage et autopsie d'un rocket

Bon et alors, cette question d'oxydation des barils ??? On en voit qd même sur tes photos ou bien c'est uniquement la couleur de la terre ?
Okoom31

Nouveau commentaire sur l'article : il s'est même tordu sur la hauteur

Œuvre d'art magnifique :-)
Okoom31

Réponse dans le forum : Re : Sol chauffant et nettoyage des tuyaux

De toute façon le sol sera en ciment (la chaux hydraulique qu'on a, l'essai en enduit sur des étagères a foiré car cela se raye a l'ongle)
S'il s'agit de la couche de finition, je n'ai encore jamais vu de finition d'enduit à la chaux sur un sol... Je pense néanmoins que cela est faisable, mais un traitement de surface avec des durcisseur me semble indispensable (huile de lin, cires....). oui, sinon il est clair qu'on pourra toujours le rayer avec l'ongle (sauf peut etre un enduit avec une chaux hautement hydraulique type NHL5, mais qui aura une teinte très grise)
Une chape en ciment s'effrite presque autant qu'à la chaux hydraulique (1/3 chaux + 2/3 sable)
Le dosage que tu indiques est donc de 1 pour 2... c'est gras, cela correspond au dosage préconisé par les DTU pour batir les murs dit de "petits modules" style briques... Ce dosage ne prend pas en compte la juste cohésion d'un mortier dans sa part de liant/agrégat... Avec un dosage comme celui ci, je ne serait pas surprit de voir des fissures apparaitre à partir de 20mm d'épaisseur... de plus, si c'est un enduit de surface, celui ci n'aura pas une solidité très convaincante (trop de liant)... un dosage de 1 pour 2,5 voire 1 pour 3 me semble plus approprié (pas plus avec un sable roulé/rincé en 0/4 en tout cas et pour une épaisseur max de 30mm)- (il n'est pas rare de voir la pierre bâtie a 1 pour 3,5) Mais peut-être qu'on parle de chape sèche auquel cas l'effritement me semble normal
Le ciment n'a que peu d’intérêt dans les maisons et génère beaucoup de soucis de gestion de l'humidité
Je réduit la ciment au minimum, quand il ya du fer car suspend, pas le choix je crois. Pour eviter que le fer ne se ronge dedans, faut impermeabiliser car l'humidite rentre dans le ciment.
Le ciment est Hydro et Hygrophobe... cela signifie qu'il ne laisse pas passé la vapeur d'eau (au contraire de la chaux et de la terre), il n'est pas "perspirant"... L'humidité que l'on voit sur les betons et mortiers de ciment est visible à sa surface... En effet, comme il ne respire pas, un point de rosé se créé en surface du matériaux, une condensation qui à terme dégrade les matériaux environnant. Avec une interface métallique, deux solutions : -soit carrément couler les parties métalliques dans le ciment et ainsi les protéger de tout phénomène d'oxydation (comme une armature acier dans le béton armé) -soit interposer un matériaux qui gère l'humidité entre le ciment et la pièce métallique afin de dissiper la condensation qui peut apparaitre en surface du ciment D'ailleurs, a ce propos, est ce que vous auriez un retour sur cette question de l'oxydation du baril dans le temps ???
Il me semblait que c'etait pour le coté "creux", sinon pourquoi on prend pas du foin?
Le coté creux allège le mélange, mais en mettant peu, cela à peu d'influence sur la capacité d'inertie de la banquette. On utilise bien le foin pour fibrer la terre. Je l'ai vu pratiquer dans le cas de colombages courbes à éclisses verticales, un système où la paille manque justement de souplesse... On utilisait aussi autrefois le crin de cheval, poil de cochon, et ... cheveux !!! 8O Le must est de trouver une complémentarité dans les dimensions des fibres en longueur et épaisseur... mais est ce vraiment nécessaire dans notre cas présent. Tout il est possible !!! Bon tout ça est assez théorique, mais en lisant certaine chose dans ce post, je souhaitait réagir... :)
Okoom31

Réponse dans le forum : Re : Briques Vs métal : caractéristiques des briques réfractaires

Ah l'idée de la voute me branche bien... Je pense que la faire en plein cintre (ou proche de) n'est peut etre pas la meilleure option, étant donné qu'on se retrouverai avec un angle aiguë pas facile a nettoyer... Y a jouter une petite retombée me semble être le bon compromis, style fenetre à arc segmentaire : http://pedagogie.ac-toulouse.fr/technologie_college/AIDES/THEME-HABITAT_OUVRAGES/PARCOURS_ARCHI-Format%20HTML-5PA01/10_Terre_cuite/arc_segmentaire.JPG Bien sur avec un arc fait de 3 modules pour le coup... Vous en pensez quoi ??? Le raisonnement se tiens où chuis à coté de la plaque ? Pourquoi ne pas le faire sans aucun module comme tu le propose Ceddz Et pour l'enduit à l'interieur... On passe jamais le herisson la dedans ou bien ? Faut bien l'enduire avec un enduit hydraulique qd même.... Je choisierai de la chaux auquel on ajouterai sable de carrière calcaire et brique pilées pour une haute résistance à la chaleur...
Okoom31

Réponse dans le forum : Re : Briques Vs métal : caractéristiques des briques réfractaires

Bon, je ne sais pas quelle est la température atteinte à l’intérieur du conduit de fumée mais est ce quelle justifie d'après vous l'emploi de briques réfractaires ? Est ce que de la terre cuite standard ne suffirai pas ??? Ne subiraient elles pas une vitrification avec la montée en température ??? Les terres cuites le sont à plus de 1000° et nombreux sont les exemple de réalisation (four à pain, cheminées...) monté avec ce genre de matériaux ?? Cela ne constituerait-il pas une certaine économie ? :question: :question: :question:
Okoom31

Réponse dans le forum : Re : Installation et raccordement d'un chauffe-eau dans le rocket

Merci de ton partage. Sur les autres post aussi B) Le jour où j'ai découvert le rocket (qui n'est pas si loin), j'ai tout de suite pensé à ce genre de système et de possibilités. En fait, je cherchais un système qui offre ce genre de possibilités et c'est sans doute pour cela qu'il ma séduit... Cela dit, je vais aller prendre qq cours de plomberie et je reviendrai prendre des nouvelles :D
Okoom31

Réponse dans le forum : Re : Remontage du rocket de Cédric

Quote by: ceddz

(peut-être que quand c'est chaud c'est plus léger ?!!!)

Celle là est belle :lol: !!! Mais pas si loin de la vérité, en général, les ouvrages sont dimensionnés afin de supporter les charges lors de la mise en œuvre et donc souvent, pour la maçonnerie, avec le poids de l'eau qui va s’évaporer du mortier - idem pour du bois sec/bois humide, la différence de masse et flagrante ;-) ... chaleur = sec = moins lourd... pourquoi pas Oui, les ouvrages sont prévu afin d'être dans la limite de leur flèche admissible et dans le béton, une marge avec un coef de 1.35 est prise avant d'atteindre ce qu'on appelle les états limites (en gros : la rupture)... La masse volumique de la bauge est situé à quasi 1800 à 2000kg/m3 d'après "La conception bioclimatique" Alors l'un avec l'autre, on peut certainement adapter le dimensionnement d'un rocket afin de ne pas aller chatouiller les Etats Limites... Mais comme tu l'a dis, ils sont souvent installer sur des sols en terre-plein, ce qui change forcement la donne... Cependant, terre plein signifie souvent sur hérisson et là difficile de savoir pour moi quelle résistance on peut conférer à ce type d'ouvrage, certainement plus que 400kg/m2... mais combien (aucun archi que j'ai croisé n'a encore pu me répondre clairement)... Armé ou non ?? en béton de chaux, fibré ou non ??? BREF, l'embrouille totale !!! :roll: Quoi qu'il en soit, l'escalier est superbe... Il me tarde aussi de voir comment tu mets en place la partie chauffe eau et quels en seront les résultats, idem pour les conduits maçonnés... Bon courrage et bon plaisir ! :D
Okoom31

Réponse dans le forum : Re : Remontage du rocket de Cédric

Bonjour à vous... Ton ancien poêle me semble tout indiqué pour vous soumettre une question qui titille le bulbe, car très verticalisé justement... Vous n'avez jamais de problème avec les charges, enfin la masse (daN) de vos dragons ??? de 1,5 à 3 tonnes si je n'm'abuse ? Le tien était justement très verticalisé donc aller a vue de nez même petit (1,5 T) sur 2m², on est a 750 kg/m² 8O.... Alors qu'une dalle n'est pas censé encaisser plus de 350 à 400 kg/m² (150+250) ??? Je découvre le Rocket Stove depuis 2 jours et sur l'ensemble des réalisations observé (min. une 20aine) à aucun moment je n'ai vu cette problématique intervenir. Bon je n'ai pas encore votre bouquin, peut être est ce abordé dedans. Je suis un jeune maçon, et cette question de charge, c'est ma bête noire, car amener de l'inertie dans une maison qui n'a pas été conçu pour ça, c'est vraiment la galère... Alors, ces charges, on les considère comment ? :D (peut être un nouveau topic peut concerner ces questions)

Notre réseau : 867 membres, 1558 articles et 1200 "intersphèrences". En ligne depuis 18 ans 11 jours 10 heures 35 minutes et 54 secondes...

Dernières visites

rosia63
Pascal B.
Cedro
RichardGvn
fiedia
bzzman
Mitch1105

Construire sa yourte et son poêle de masse

Fabriquer sa yourte - Guide pratique de conception et de réalisation

Livre Fabriquer sa yourtePlus confortable qu’un tipi, une yourte est aussi plus facile à démonter, à transporter et à stocker. Dans ce guide pratique vous allez découvrir une yourte légère, un habitat simple et bon marché qui peut être réalisé par tous. Son montage ou son démontage ne prend pas plus de 15 minutes. La conception et les étapes de sa fabrication sont clairement expliquées pour vous permettre de réaliser votre projet en 7 jours. Ce livre est rédigé pour vous accompagner tout au long de la construction mais aussi lors de l'utilisation de votre futur habitat. Le choix de matériaux naturels pour l'armature, de matériaux recyclés pour la couverture et l'isolation, leurs mises en œuvre avec des outils simples, les règles de calcul pour toutes les dimensions, la conception d'un système électrique autonome et d'un chauffage sans oublier la réglementation sont les chapitres qui vont vous transformer en heureux propriétaire d'une yourte adaptée à vos besoins.

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves - Feux de bois et poêles de masse

Livre ROCKET STOVES Feux de bois et poele de masseLe poêle de masse rocket est un concept révolutionnaire de poêle à bois qui permet une combustion très propre et une utilisation efficiente de la chaleur produite. Il transforme presque tout le bois en chaleur, et peut stocker presque toute cette chaleur générée pour un confort optimum lorsque vous en avez besoin. Un poêle de masse Rocket peut être autoconstruit facilement même par des personnes peu expérimentées et dans tous les types d'habitats : maison en terre, en paille, en pierre, en bois, yourtes...

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves Révolution

Livre ROCKET STOVES REVOLUTIONDe nouveaux poêles se sont développés depuis quelques années sur la base du poêle rocket. Dans ce livre, qui est un complément au Rocket stoves - Feux de bois et poêle de masse écrit par le même auteur, vous découvrirez l'ondol, le poêle oxalys, le Rocket Batch Box, le DSR et le Rocket Batchblock. Réunies dans un même ouvrage, les présen;tations de ses différents modèles vous permettra de mûrir votre réflexion sur votre futur poêle de masse.

Acheter maintenant | Plus d'infos