Bienvenue sur ecologie-pratique.org 30 sept. 2023 - 05:28

Première|Précédente|12|Suivante|Dernière

 08/10/2012 18:03  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1551
Localisation:Surgères
Je prends note de tes remarques constructives pour la prochaine édition. En ce qui concerne la condensation, il faut garder à l'esprit que lorsque l'air chaud et contenant de la vapeur d'eau rencontre de l'air froid il se contracte et se refroidit, la vapeur se transforme alors en liquide sous l'action de la pression. Ce phénomène peut donc avoir lieu dans la partie verticale ou dans la partie horizontale suivant les conditions de l'expérience. Une solution pour gérer cette manifestation consiste à monter tout le système de tuyauterie à l'envers par rapport au sens traditionnel de la pose. À l'intérieur du banc, le jointoiement entre les différentes pièces en métal (ou briques) est assuré par l'épaisseur de la bauge. À l'extérieur, les jonctions à l'envers permettent de canaliser la condensation dans le coude. Dans la partie horizontale, la pente n'a pas besoin d'être très importante : 1cm par mètre est suffisant et seulement sur les 2 derniers mètres si besoin. L'idée étant de pouvoir récupérer et gérer les condensats et la créosote à la jonction sortie du mur-coude.

Les tuyaux souples de type hôte de cuisine sont à proscrire.

 08/10/2012 19:17  

Status : hors ligne

Xisca

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 07/08/2012
Réponses: 246
Localisation:Espagne
J'ai déjà fait de la relecture de site et de cours, pour classer ce qui est venu spontanément à des moments différents ! Donc j'ai ma "déformation" qui travaille ;)
Et un forum est un outil idéal pour voir les points de vue de ses lecteurs !
Cela pourra permettre de s'éloigner de la version de Ianto (je l'ai aussi) afin de ne pas faire double emploi.

Si je comprends bien, la condensation se fait à l'endroit où il y a les bonnes conditions de rencontre entre air chaud qui sort et touche de l'air plus froid. Donc cet endroit va varier selon le feu qu'on fait, et la température extérieure ?

Sait-on quelle température de fumée évite cette condensation ? Ou bien quelle différence de ° entre air chaud et froid. (selon s'il fait +10 ou -20° dehors !)

A l'intérieur, je vais avoir un souci alors, je ne vais pas utiliser de terre, mais un banc en pierre locale et chaux... Ciment réfractaire s'il faut, tout dépend si la chaleur le justifie. Si c'est risqué, je change ce point, mais il faut que je me bouge pour trouver de l'argile dans ce cas, et en plus il faudrait que je revoie l'esthétique d'ensemble ! L'intérieur est 100% pierre et chaux, y compris le plafond en enduit chaux, et les meubles sont en maçonnerie fixe, parfois encastrés, je suis contre un mur enterré.

Et mon banc est courbe... mais j'ai fait un sujet spécial tuyau souple pour ne pas être HS.
Xisca en Espagne

 08/10/2012 20:03  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 640
Localisation:Taller, Landes
Oulalalalala, que vous vous compliquez la vie mes amis !

Pour faire simple, deux cas peuvent se présenter :

Cas n°1 : La cheminée est au dessus du poêle à l'intérieur de la maison
Dans ce cas, il faut conserver une pente MONTANTE vers l'extérieur, avec une trappe d'accès à chaque changement de direction pour récupérer la cendre lors des ramonages.
Dans ce cas, il y a de fortes chances pour que toute la condensation liquide s'évapore de nouveau en revenant vers à la source chaude, à contre-courant des fumées.
Au pire, le liquide se retrouvera dans le cendrier de descente du bidon, et on pourra vérifier de temps en temps que rien n'est détrempé (ce qui m'étonnerait).
Dans ce cas toujours, on utilise les tuyaux rigides dans le bon sens, comme sur un poêle standard : la partie femelle du tube du coté le plus haut.

Cas n°2 : Quand le tube sort de la maison en bas du mur (rarissime à mon humble avis)
Dans ce cas, on cherchera à évacuer les condensats à l'extérieur, comme indiqué dans le livre, avec un Té percé en bas à l'extérieur du mur (et pas un coude).
Dans ce cas, la pente peut être descendante vers l'extérieur, les tubes montés "à l'envers", avec un tirage probablement diminué, on continue par un té extérieur à la maison avant de partir en cheminée verticale.


Dans tous les cas, la pente doit être constante, afin de ne pas accumuler de la flotte corrosive dans un point bas du circuit (un U), puis percer le tube à long terme et enfin détremper l'argile.
Aucun besoin, si tout est bien fait, d'utiliser des matériaux "waterproof" autour des tubes.
Le tube inox, galva, alu rigide, boisseau terre cuite, conduit maçonnés... font tous l'affaire dans le banc.
La variation d'épaisseur de masse au dessus du tube modifie la température ressentie sur le banc.

J'espère être assez exhaustif.

Bon poêle
Cedric



J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 08/10/2012 22:17  

Status : hors ligne

Pascal B.

Administrateur

Admin
Enregistré: 01/01/2004
Réponses: 1551
Localisation:Surgères
8O

Quote by: Xisca

je ne vais pas utiliser de terre, mais un banc en pierre locale et chaux...


Ne renoncez pas à la terre, c'est un matériaux magnifique qui fera une très bonne équipe avec vos pierres locales. Colle, enduit, structure, peinture... tout est possible avec la terre.

 08/10/2012 23:26  

Status : hors ligne

Xisca

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 07/08/2012
Réponses: 246
Localisation:Espagne
Je crois que le cas B est courant, dès que l'on fait un banc et qu'on ne sort pas vers le poêle, plus de liberté pour le disposer.

Quote by: ceddz

Dans ce cas, on cherchera à évacuer les condensats à l'extérieur, comme indiqué dans le livre, avec un Té percé en bas à l'extérieur du mur (et pas un coude).

Dans tous les cas, la pente doit être constante, afin de ne pas accumuler de la flotte corrosive dans un point bas du circuit (un U)



Super merci cédric.
En plus, pas besoin de demander comment on fait avec le coude pour y faire une trappe, suffit d'un T !

Et je pense en effet qu'un U même faible peut être un problème, quoique... la chaleur n'est-elle pas toujours suffisante pour re évaporer cela ? Et donc tu penses que tous ceux qui ont fait des variations afin de chauffer plus vite un secteur du banc risquent un trou ?

Et faire tout le banc avec un peu de descente vers la sortie, en effet pour le tirage... Et 10cm sur 10m quand même...
Xisca en Espagne

 08/10/2012 23:29  

Status : hors ligne

Xisca

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 07/08/2012
Réponses: 246
Localisation:Espagne
Pascal, j'irai voir les sujets sur la terre, ou bien je posterai, car je ne suis pas à l'aise avec, pour l'entretien, et pour savoir comment juger si une terre est convenable ou pas pour l'utiliser !

Ici je n'ai que de la "rouge super taches", et pas à côté (dans mon jardin, j'arrache tout avec les racines même en terre très sèche!), et la terre que je peux trouver n'est pas chargée en argile, donc cela s'éfrite au séchage.
Xisca en Espagne

 23/03/2015 23:02  

Status : hors ligne

JonathanG

Utilisateur

Graines
Enregistré: 23/03/2015
Réponses: 2
Localisation:NANTES
Bonjour,

Par rapport aux condensats, la nécessité de la pente est parfaitement compréhensible mais il se trouve que dans bien des cas (beaucoup d'exemples de réalisations le démontrent) l'évacuation remonte avant d'atteindre l'extérieur, c'est donc précisément à ce changement de direction que les condensats vont se former. Considérablement importants, ils s’infiltreront dans la structure (où plutôt ils s'exfiltreront), détérioreront le tirage et dégraderont le tuyaux concerné. Probablement chargés de créosote, ils représentent de surcroît un danger toxicologique à l'intérieur. Le problème est complexifié du fait qu'ils se forment au point le plus bas (assurément sous le niveau du sol..).

Alors, comment procéder ?

Pour l'instant, je ne vois que cette solution: percer, raccorder un tuyaux (flexible de diamètre intérieur de 3-4mm par exemple), et le faire courir pour permettre de vider les condensats (volontairement).


Serait-il avantageux d’installer un clapet vers la sortie permettant de contrôler et ainsi d'éviter l'entré d'air extérieur dans le conduit d'évacuation?

Je ne sais pas si des personnes ont été confrontées à ce genre de situations, mais les nombreuses photos de réalisations m'interpellent et me font me poser la question..

Qu'en pensez-vous?

Merci d'avance

Jonathan GUÉGUEN
Jonathan GUEGUEN (Responsable PFI chez APALA)

Première|Précédente|12|Suivante|Dernière
Le fuseau horaire est CEST. Il est maintenant 05:28 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire 

Construire sa yourte et son poêle de masse

Fabriquer sa yourte - Guide pratique de conception et de réalisation

Livre Fabriquer sa yourtePlus confortable qu’un tipi, une yourte est aussi plus facile à démonter, à transporter et à stocker. Dans ce guide pratique vous allez découvrir une yourte légère, un habitat simple et bon marché qui peut être réalisé par tous. Son montage ou son démontage ne prend pas plus de 15 minutes. La conception et les étapes de sa fabrication sont clairement expliquées pour vous permettre de réaliser votre projet en 7 jours. Ce livre est rédigé pour vous accompagner tout au long de la construction mais aussi lors de l'utilisation de votre futur habitat. Le choix de matériaux naturels pour l'armature, de matériaux recyclés pour la couverture et l'isolation, leurs mises en œuvre avec des outils simples, les règles de calcul pour toutes les dimensions, la conception d'un système électrique autonome et d'un chauffage sans oublier la réglementation sont les chapitres qui vont vous transformer en heureux propriétaire d'une yourte adaptée à vos besoins.

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves - Feux de bois et poêles de masse

Livre ROCKET STOVES Feux de bois et poele de masseLe poêle de masse rocket est un concept révolutionnaire de poêle à bois qui permet une combustion très propre et une utilisation efficiente de la chaleur produite. Il transforme presque tout le bois en chaleur, et peut stocker presque toute cette chaleur générée pour un confort optimum lorsque vous en avez besoin. Un poêle de masse Rocket peut être autoconstruit facilement même par des personnes peu expérimentées et dans tous les types d'habitats : maison en terre, en paille, en pierre, en bois, yourtes...

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves Révolution

Livre ROCKET STOVES REVOLUTIONDe nouveaux poêles se sont développés depuis quelques années sur la base du poêle rocket. Dans ce livre, qui est un complément au Rocket stoves - Feux de bois et poêle de masse écrit par le même auteur, vous découvrirez l'ondol, le poêle oxalys, le Rocket Batch Box, le DSR et le Rocket Batchblock. Réunies dans un même ouvrage, les présen;tations de ses différents modèles vous permettra de mûrir votre réflexion sur votre futur poêle de masse.

Acheter maintenant | Plus d'infos