Bienvenue sur ecologie-pratique.org 30 nov. 2022 - 12:41

Première|Précédente|123|Suivante|Dernière

 22/02/2015 19:14 (Lu 21491 fois)  

Status : hors ligne

Orto naturale

Utilisateur

Graines
Enregistré: 29/12/2014
Réponses: 7
Bonjour, je suis en train de faire le projet de ma nouvelle maison en paille/bois. J'utiliserai les matériaux locaux (nord de l’Italie au pied des alpes).
J’aimerais avoir des idées pour le sol. Actuellement, j’ai pensé à cette solution :
- Hérisson en pierres (30 cm)
- Isolant (paille / terre ou chaux ?)
- Inertie en gravier (20/25 cm)
- Chappe de sable et terre (3/5 cm)
- Carreaux de marbre (2 cm)

J’ai des doutes sur la partie « Isolation ». Un mélange entre paille et terre, sera-t-il suffisamment isolant et en même temps résistant aux charges ? Quelles proportions conseillez-vous ?
Merci.

 25/02/2015 09:37  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 153
bonjour
a priori , on ne peu pas parler d'isolation si tu utilise du terre paille , mais d'une correction thermique.
a moins d'avoir un vide sanitaire ventilé sous ton terre paille , la solution ne sera pas perene.pas plus qu'avec du liege , qu'on deconseille d'enterrer maintenant que beaucoup de retours d'experience montre une alteration de ce dernier a la longue.
ce qui marche , c'est
- le verre cellulaire(assez bon isolant) ,
-les betons de pouzzolane ou de billes d'argile(en epaisseur plus importante , le lambda etant assez "mediocre"relativement parlant) ,
-le beton cellulaire et son derivé plus performant(le multipor)
-et... excusez moi de prononcer ce mot sur ecologie pratique , le polystyrene extrudé

 25/02/2015 14:09  

Status : hors ligne

jc12

Utilisateur

Arbustes
Enregistré: 16/03/2013
Réponses: 77
Bonjour,

Je suis tout à fait d'accord avec les propositions de Sim y compris jusqu'au polystyrène, à condition que l'humidité du sol ne soit pas excessive. Et soyons fous, pourquoi pas même du PU ? Encore un gros mot sur ce forum, c'est certain :evil:

 25/02/2015 20:00  

Status : hors ligne

Orto naturale

Utilisateur

Graines
Enregistré: 29/12/2014
Réponses: 7
Merci pour vos réponses :) .
Mon objectif est de trouver une technique écologique et économique. Le verre cellulaire ou les billes d’argile possèdent des caractéristiques intéressantes mais je ne les considère pas vraiment écolo (en raison de la consommation d’énergie pour la production et le transport) :?.

Voila pourquoi je préfère m’orienter vers des matériaux naturels mais si peut-être je ne vais pas y arriver à 100%.

Je crois que un hérisson de galets bien fait (avec pierres de gros / moyen calibre) devrait isoler correctement de remontés d’humidité.
Le mélange terre / paille 300kg / m3 (torchis allégé) aurait une conductivité thermique de 0.1, ce qui me parait assez bien. Il faut juste vérifier sa capacité à porter le poids de la couche d’inertie (environ 400 / 500 kg / m2).

Étant donné qu’isoler le sol, n’est pas la priorité dans une maison, il me semble une bonne solution ; mais peut être que j’oublie des choses… :oops: ;)

 25/02/2015 20:24  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Salut Orto,

J'ai cru lire quelques gros mots par ici :? héhé

J'avais posté une réponse mais elle est tombée dans les tréfonds du bug informatique du jour :(

Je suis assez d'accord avec toi, la RT2012 nous impose une résistance thermique au sol de 4, ce que je trouve absurde, et évidemment, à part les plaques de poluyréthane en 80 ou 100 mm y'a pas grand chose qui soutient la comparaison.
Mais comme souvent, à trop miser sur la résistance, on en oublie tous les autres paramètres aussi importants que sont l'inertie, la gestion de l'humidité (régulation), la durée de vie... et pour tout ça la mousse poly est à mettre aux oubliettes, sans parler du côté écologique du matériau.

J'ai installé chez moi (maison quasi passive) une isolation faite de 15cm de chanvre-chaux sur un hérisson de 20cm de galets et j'en suis vraiment ravi, malgré sa "faible" résistance thermique de 1.36 (vu ici :http://www.terrachanvre.com/granulat-de-chanvre-fibre-do3.html ).
Mon sol en terre cuite n'est jamais vraiment froid, et j'y ai installé un plancher chauffant qui n'est que rarement en service (c'est plus un délestage d'eau chaude en excès du rocket)
D'ailleurs pour ceux qui douteraient de la solidité d'une telle dalle, mon rocket de 4 tonnes s'y est assis sans souci :).

J'ai aussi fait 2 dalles terre-paille dans d'autres bâtiments, et pour moi c'est du même acabi, à l'exception près qu'il faut encore mieux gérer les remontées capillaires, et ne surtout pas mettre de polyane étanche dessous, un géotextile entre le herisson et le terre-paille est idéal.
Les inconvénients de la terre c'est son temps de séchage. Au printemps/été compter environs 2 mois en courant d'air avant de pouvoir poser le revêtement de sol définitif.
Pour le choix de la paille, le chanvre est idéal car imputrescible mais cher, la paille de seigle est un peu moins résistante mais tout de même mieux que la paille de blé qui pourrit assez vite.
Donc dans le cas d'utilisation de la paille de blé ou triticale (un hybride blé/seigle) il est bon d'ajouter un peu de chaux dans le mélange avec la terre pour limiter les champignons le temps du séchage !

Le mélange est très simple à faire à la bétonnière : 1 volume de terre bien liquide pour 3 volumes de paille mouillée. varier les proportions en fonction de la teneur en argile de la terre.
Avec une terre très argileuse, un peu de sable (1/2 vol) facilite le mélange et améliore la structure.

Bon je ne sais pas si cela est conforme à aucune DTU, mais le fait est que ça marche parfaitement bien, c'est localement sourcé, extrêmement durable, performant et entièrement recyclable, alors que demander de mieux ? B)

Cedric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 26/02/2015 09:32  

Status : hors ligne

sim

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 08/01/2014
Réponses: 153
bonjour.
attention au point de rosée.
il y aura de la condensation (il y a des calculettes pour les murs , mais j'en ai pas trouvé pour les sols. donc difficile de savoir a quel moment , et pendant combien de temps)
et qui dit condensation , dit eau sous forme liquide , et pourrissement.
il ne faut pas oublier qu'un beton argile paille n'as pas les qualités d'un beton chaux chanvre pour resister a la condensation.
on peu nuancer le risque car comme le dit ceddz , si on ne met pas de polyane , la condensation peut etre evacuée.mais a terme (10 , 20 ans?allez! soyons fous! 50 ans?) ta paille se compostera.
les micros organismes present , bien qu'en sommeil lorsque l'humidité n'est pas a leur avantage , continuerons leurs actions a chaque fois et pendant tout le temps qu'il y a l'humidité necessaire a leur activité. ne serais ce que pendant quelques heures par semaine , au bout de 20 ans , tu peux utiliser ta dalle pour ton potager.




 26/02/2015 10:01  

Status : hors ligne

ceddz

Utilisateur

Chênes
Enregistré: 02/11/2009
Réponses: 639
Localisation:Taller, Landes
Salut Sim,
Oui c'est difficile de dire combien de temps la dalle va rester stable, mais en absence d'oxygène, aucun champignon ne peut se développer, alors une fois bien séchée la terre protège la structure de la paille en l'enrobant.
De plus, l'argile est un des meilleurs régulateurs d'humidité, elle pourra absorber énormément d'eau et l'évaporer avant même que la paille ne s'en rende compte !

Je pense que le point de rosée au niveau du sol se trouve....au raz du sol car le revêtement de sol est généralement assez étanche et plus froid que le reste de la piece. Et comme l'ambiance d'une maison moderne est plutôt sèche, on ne s'en rend pas compte et la vapeur cherchera à sortir par les parois, pour peu qu'elles soient respirantes, sinon c'est la VMC ou moisissure.

Je n'ai pas de données techniques ni scientifiques pour justifier ce que j'annonce, mais j'ai plusieurs fois visité des bâtiments ayant entre 100 et 200 ans faits de torchis paysan dans les murs, et quand tu grattes les premiers centimètres, la paille est comme neuve à l'intérieur. Et a l'époque, ils ne s’intéressaient guère au point de rosée, ni à l'étanchéité à l'air ! Quand le bâtiment ne prenait pas l'eau c'était déjà bien ;)

J'ai jeté un oeil à ce qu'annoncent les fabricants de mousse polyuréthane en terme de durée de vie.
Premier truc important c'est qu'elle ne résiste aucunement aux UVs, donc c'est à éviter en vertical ou en toiture. En dalle, on n 'a pas ce problème, mais ils n'annoncent que des durées de vie entre 20 et 50 ans ! que se passe-t-il ensuite ? celle-la on la met pas au potager ;)

Je pense qu'avec des remontées capillaires simplement gérées avec un bon hérisson, dont l'épaisseur va dépendre du terrain, une dalle terre-paille est éternelle, enfin relativement éternelle :P

Tu l'auras compris, je suis assez anti-matériaux industriels. Pour savoir si un matériau tiendra dans le temps, il suffit d'observer ce qu'ont réalisé nos ancêtres et qui tient encore debout.
Aujourd’hui, ce qu'on démonte dans une maison en rénovation, ce sera l'amiante, la laine de verre, le polystyrène, le ciment sur les murs en pierre, tout cela aura bien pourri.
Les torchis, colombages ou autres constructions en bois durable ne nécessitent en général que quelques petites réparations.

J'ai rencontré il y a quelques mois un thermicien qui m'expliquait que dans le bâti ancien ils avaient banni les matériaux récents. Pour isoler le sol d'un bâtiment en pierre calcaire par exemple, ils utilisent un cette technique simple du herisson et chaux-chanvre. L'emploi de tout autre matériau étanche a pour conséquence de dégrader les murs en quelques années. T'imagines dans un château 19é les murs qui pourrissent !
Une maison paille/bois comme ce que veut faire Orto s'apparente à du bâti ancien au vu du comportement des matériaux, n'est-ce pas ?.

Cédric
J-200 à la maison, [url=http://www.ecologie-pratique.org/forum/viewtopic.php?showtopic=3919]Batch180 dans la grange [/url]

 26/02/2015 11:32  

Status : hors ligne

Orto naturale

Utilisateur

Graines
Enregistré: 29/12/2014
Réponses: 7
Je pense que la condensation ne devrait pas être un gros problème pour le sol. Le marbre de revêtement devrait aussi se comporter comme un frein (voire une barrière) vapeur naturel B).
De plus, je prévois d’utiliser beaucoup de terre crue dans les enduits intérieurs (5 cm) et dans les cloisons (10/15 cm). Cela devrait permettre de réguler le taux d’humidité dans l’air.
Je retiens néanmoins le conseil d’ajouter un peux de chaux dans le béton de terre / paille. Ça devrait être une garantie supplémentaire conte un éventuel pourrissement ;).
Je voudrais aussi contacter des producteur de riz (ils sont nombreux dans la région). La paille de riz devrait être plus résistante contre l’humidité. Ça pourrait être un compromis entre le chanvre et la paille de blé.

Première|Précédente|123|Suivante|Dernière
Le fuseau horaire est CET. Il est maintenant 12:41 .

  • Sujet Normal
  • Sujet important
  • Sujet clos
  • Nouvelle Contribution
  • Nouveau sujet important
  • Nouveau sujet clos
  • Vous pouvez lire ce forum 
  • Les anonymes peuvent dans ce forum 
  • HTML autorisé 
  • Contrôle vocabulaire 

Construire sa yourte et son poêle de masse

Fabriquer sa yourte - Guide pratique de conception et de réalisation

Livre Fabriquer sa yourtePlus confortable qu’un tipi, une yourte est aussi plus facile à démonter, à transporter et à stocker. Dans ce guide pratique vous allez découvrir une yourte légère, un habitat simple et bon marché qui peut être réalisé par tous. Son montage ou son démontage ne prend pas plus de 15 minutes. La conception et les étapes de sa fabrication sont clairement expliquées pour vous permettre de réaliser votre projet en 7 jours. Ce livre est rédigé pour vous accompagner tout au long de la construction mais aussi lors de l'utilisation de votre futur habitat. Le choix de matériaux naturels pour l'armature, de matériaux recyclés pour la couverture et l'isolation, leurs mises en œuvre avec des outils simples, les règles de calcul pour toutes les dimensions, la conception d'un système électrique autonome et d'un chauffage sans oublier la réglementation sont les chapitres qui vont vous transformer en heureux propriétaire d'une yourte adaptée à vos besoins.

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves - Feux de bois et poêles de masse

Livre ROCKET STOVES Feux de bois et poele de masseLe poêle de masse rocket est un concept révolutionnaire de poêle à bois qui permet une combustion très propre et une utilisation efficiente de la chaleur produite. Il transforme presque tout le bois en chaleur, et peut stocker presque toute cette chaleur générée pour un confort optimum lorsque vous en avez besoin. Un poêle de masse Rocket peut être autoconstruit facilement même par des personnes peu expérimentées et dans tous les types d'habitats : maison en terre, en paille, en pierre, en bois, yourtes...

Acheter maintenant | Plus d'infos

Rocket Stoves Révolution

Livre ROCKET STOVES REVOLUTIONDe nouveaux poêles se sont développés depuis quelques années sur la base du poêle rocket. Dans ce livre, qui est un complément au Rocket stoves - Feux de bois et poêle de masse écrit par le même auteur, vous découvrirez l'ondol, le poêle oxalys, le Rocket Batch Box, le DSR et le Rocket Batchblock. Réunies dans un même ouvrage, les présen;tations de ses différents modèles vous permettra de mûrir votre réflexion sur votre futur poêle de masse.

Acheter maintenant | Plus d'infos